Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le premier jour du reste de ma vie... - Virginie Grimaldi

Le premier jour du reste de ma vie... - Virginie Grimaldi

 

 

 

Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : gâteaux, invités, décoration de l’appartement... Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière qui fait le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde… Tout quitter pour tout recommencer : une comédie tendre et savoureuse !

 

Mon avis :

Une lecture fraiche, « feel good », pétillante comme une limonade sucrée un après-midi d’été.

Les héroïnes Marie, Camille et Anne, qui se sont rencontrées le premier jour de leur croisière en solitaire, ont toutes des blessures, une histoires et des qualités et des défauts.

Je me suis identifiée à Marie, narratrice du roman, personnage central de l’histoire.

Mais, j’ai beaucoup aimé les histoires nymphomaniques de Camille.

J’ai aussi été intriguée par les cartes postales de Anne, agréablement surprise par leur finalité.

 

Le personnage de Rodolphe, je le trouve un peu raté, car au final, il ne dépeint aucune qualité, en français, je dirai que c’est un con. Arrogant, sûr de lui, infidèle, goujat, manipulateur, égo centrique.

 

Tous les personnages même secondaires ont leurs raisons d’être dans ce roman que je recommande vivement.

 

Note : 5/5

Voir les commentaires

Amuse-bouche - Stéphane Carlier

Julien, conseiller des Affaires étrangères, beau gosse ambitieux, vit une histoire avec Pauline, une superbe assistante parlementaire. Un soir, il lui écrit un sexto particulièrement cru qu’il envoie par erreur à Philippe Rigaud, diplomate chevronné à deux ans de la retraite. Une boulette qui fait l’effet d’une bombe dans le quotidien ronronnant du couple Rigaud. Dans celui, surtout, de Marie-Ange, la très sage épouse de Philippe qui, décidée à enquêter sur les infidélités de son mari, est loin d’imaginer ce qu’elle s’apprête à découvrir...

Un fond d'histoire très amusant et original. Un fond d'histoire crédible. Cette histoire de texto malencontreusement envoyée à la mauvaise personne m'a vraiment amusée. Petite pépite pleine d'humour qui dépeint un monde diplomatique assez fourbe, complexe, et franchement détestable. 

Un bon roman.

3.5/5

Voir les commentaires

L'ennui du Mort-Vivant - Luc Doyelle

Tout le monde a, dans son entourage, un ou plusieurs tueurs en série (serial killers). C’est du dernier chic dans les salons mondains.
Mais connaissez-vous les tués en série (serial killed) ? Ah, on fait moins le malin, hein ?
Oui, je sais, vous allez me dire : ça n’existe pas. Personne ne peut mourir plusieurs fois.
Vraiment ?
Laissez-moi vous raconter l’histoire d’un casse-couilles de classe mondiale, un alcoolo de premier ordre, surnommé le vrai con malté.
Peut-il, à l’instar des chats, posséder neuf vies ? Ou s’épuisera-t-il avant ?
Une seule façon de le savoir : se jeter sur
« L’ennui du mort-vivant ».


À vos risques et périls.

Mon avis:

Luc a encore fait fort, avec ses jeux de mots, son humour, et son esprit débordant d'histoires rocambolesques.

Véritable remède contre la morosité ambiante, l'intrigue se déroule autour de décès suspects. Surtout quand il s'agit de la mort multiple d'un homme.

L'histoire est bien amenée. 

On se retrouve à l'issu de notre propre gré, lié à Lucius, vivant ses aventures à ses cotés, ne dormant plus, ne mangeant plus.

J'ai particulièrement aimé les passages sur Franche Info, avec les déplacements purement écolo du président Normal.

Vous trouvez que la vie est grise? lisez L’ennui du mort-vivant, vous ne serez pas déçu.

 

Note : 4.5/5

Voir les commentaires

Minute, Papillon! - Aurélie Valognes

Dans la vie, on a tous droit à une deuxième chance.

Rose, 36 ans, mère célibataire, est une femme dévouée qui a toujours fait passer les besoins des autres avant les siens. Après avoir perdu son père et son emploi, la jeune femme apprend que Baptiste, son fils unique de 18 ans, quitte la maison. Son monde s'effondre.
Cette ex-nounou d'enfer est alors contrainte d'accepter de travailler comme dame de compagnie pour une vieille dame riche et toquée, Colette, et son insupportable fille, la despotique Véronique.
Et si, contre toute attente, cette rencontre atypique allait changer sa vie ?

UNE CURE DE BONNE HUMEUR ET D'OPTIMISME !

 

Mon avis :

Encore une belle lecture prenante. Aurélie Valognes fait partie de ces auteurs qui comme Barbara Constantine, ou Gilles Legardinier redonne confiance en l’être humain, en sa capacité à éprouver de la compassion, de l’empathie. Ce qui fait sacrément du bien en cette période assombrie par la bêtise, l’ignorance et la haine des uns envers les autres.

 

Ce roman m’a réellement fait du bien. Et comme d’habitude, j’aimerai faire la connaissance de tous ces personnages comme Edgard, Laurent, Isabelle, Colette, et Rose.

On a envie de se faire des amis comme ça, des gens qui se préoccupent des autres, du bien-être de leurs amis.

 

Le seul regret que j’éprouve : Pas l’ombre d’une amélioration chez Véronique. Elle ne change pas.

Cela dit cela aurait été trop beau, et dans la vie, il y a des gens exécrables qui jamais ne changent, qui sont persuadés d’être meilleur que le reste du monde, plus beau, plus fort, plus riche, plus CON…

 

En bref, une excellent lecture que je recommande forcément, et fortement. 

 

Note : 5/5

 

Voir les commentaires

Les nymphéas noirs - Michel Bussi

Tout n'est qu'illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouille les pistes. Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude Monet, sont bien réels. Au coeur de l'intrigue, trois femmes : une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis, bien sûr, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.

Mon avis :

Ah ca pour m'avoir paumé dans les rues du minuscule village de Giverny, l'auteur a réussi. On se perd dans les méandres de cette histoire comme autant de circonvolutions du ru de l'epte.

Un roman riche en informations, en descriptions réelles de la vie de Monet. 

Un délice à lire. 

Et quelle finale !!! Quel brio !!!

Note : 4/5

Voir les commentaires

La mémoire d'une autre - Melanie Rose

 

Une plaque de verglas et oups, plus de mémoire !

 

En pleine tempête de neige, une jeune femme victime d'un accident devient amnésique. Heureusement, elle est recueillie par Vincent et sa petite fille de dix ans. En tentant de faire remonter ses souvenirs pour retrouver son identité, elle va faire d'étranges découvertes... et éprouver une troublante impression de déjà vu.

 

Mais les histoires d'amour ont toujours leur dose de petites contrariétés... Quels secrets cache l'homme qui l'a sauvée ?

 

 

Mon avis:

Une histoire pleine de personnages complexes.

Tout de suite, j'ai été happée par l'héroïne dont on ne connaît pas le prénom, mais que l'on finit par appeler Kate, voire Kitty.

J'ai éprouvé de la peine pour cette femme amnésique, perdue dans une contrée inconnue, en pleine tempête de neige, une tempête qui coupe tout moyen de communiquer avec l'extérieur, tout moyen de reconquérir sa mémoire.

J'ai suivi ses aventures avec intensité à chaque séance d'hypnose, dans sa relation conflictuelle avec Tara, son respects des ainés, ses interrogations sur Vincent, Maria, Adam.

 

Cette histoire est passionnante, parfois peu convaincante, mais pas grave.

Un seul bémol, on referme le roman sans trop en avoir découvert sur la vie de l'héroïne, sur sa personnalité, son histoire.

 

Cela aurait mérité quelques éclaircissements.

 

Note : 4.75/5

Faire le deuil de quelqu'un est comme avancer dans un tunnel obscur. Pensez-y comme à un train composé de plusieurs wagons communiquant entre eux. Chaque wagon représente une émotion vive qu'il faut gérer avant de pouvoir passer à la suivante et avancer dans la vie.

Et si c'était comme dans ces films où l'héroïne se réveille d'un coma et découvre que tout n'était qu'un rêve ?

Voir les commentaires