Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2014-03-16T19:48:00+01:00

L'homme qui a oublié sa femme - John O'Farrell

Publié par McChipie

L'homme qui a oublié sa femme - John O'Farrell

 

lho.jpg

 

 

 

Quatrième de couverture:

Qu’un homme oublie l’anniversaire de sa femme, quoi de plus commun ? Le cas de Vaughan est plus inhabituel : il se réveille un jour dans le métro, totalement amnésique. Oubliés son métier de professeur, ses enfants, sa femme... et leur prochain divorce ! Pourtant, à peine a-t-il posé les yeux sur Maddie qu’il en retombe fou amoureux. Vaughan saura-t-il réinventer sa vie pour reconquérir son grand amour ?

 

Mon avis :

Idée de fond original. J'ai apprécié le coté amnésie du protagoniste qui en oublié jusqu'à son accoutumance au tabac. Le roman est bien ficelé. La fin inattendue, je ne parle pas de la toute fin, mais du coup d'éclat au cours de la cérémonie humouristique. J'ai surtout aimé le dénouement.  Une belle découverte. Je la recommande vivement, car elle est passionante, fraiche, avec de bons passages marrants.

 

Note : 4/5

Voir les commentaires

2014-03-10T10:19:00+01:00

Nagasaki - Eric Faye

Publié par McChipie

Nagasaki - Eric Faye

 

big_artimage_180326_3572722_20110812490457.jpg

 

 

Quatrième de couverture :
« Tout commence par des disparitions, des déplacements d’objets. Shimura-san vit seul dans une maison silencieuse. Cet homme ordinaire rejoint chaque matin la station météorologique de la ville, déjeune seul et rentre tôt dans une retraite qui n’a pas d’odeur, sauf celle de l’ordre et de la mesure. Depuis quelque temps déjà, il répertorie scrupuleusement les niveaux et les quantités de nourriture stockée dans chaque placard de sa cuisine. Car une découverte pour le moins inattendue va bouleverser son monde bien réglé… »

Ce roman est tiré d’un fait divers porté par plusieurs journaux japonais, dont Asabi, en mai 2008.

Mon avis :
J'ai beaucoup apprécié cette lecture. En lisant, on se dit : Mais pourquoi ne retire t il pas sa plainte, lui qui a toujours été seul? et on se dit aussi : Que ressentirai-je à sa place?
On ne peut pas être juge et juré de cette histoire. Personne ne peut savoir comment il aurait réagi. C'est en cela que ce livre est bien écrit. Car il laisse une grande part au vagabondage de l'esprit.
J'ai aussi beaucoup apprécié le coté : on ne comprend qu'à la toute fin du roman.

Note : 3.5/5

 

Citation :

C'était il y a trois mois ; ce temps me paraît déjà loitain. Je crois que j'ai voulu l'oublier, et je dois dire que l'entrée en scène de l'automne, cette année, m'y a aidé. Car l'automne a pénétré jusque dans les âmes, cet automne. Il a ruisselé en nous. Imposé des silences où il n'y en avait pas encore.

Voir les commentaires

2014-03-09T11:53:00+01:00

Le petit mensonge de Dieu - Cyril Massarotto

Publié par McChipie

Le petit mensonge de Dieu - Cyril Massarotto

 

51YXW+QIRKL.

 

 

 

   Quatrième de couverture : 

   Après vingt-huit ans d’une amitié extraordinaire, c’est la fin, le point ultime, l’AVC fatal. Mais être le meilleur ami de Dieu depuis si longtemps donne quand même quelques privilèges. Notamment celui d’avoir des explications… Et de se rendre compte que pendant toutes ces années Dieu a menti. Oh ! pas grand-chose, juste un petit détail : en fait, il y a bien quelque chose après la mort… Ne reste plus qu’à découvrir quoi, et à comprendre le comment du pourquoi, sans oublier quelques décisions fondamentales à prendre. Avec Dieu comme guide, on devrait s’en sortir ! Après Dieu est un pote à moi, Cyril Massarotto fait revivre (enfin, presque) son héros en le confrontant au plus grand mystère de tous les temps ! Humour, tendresse, émotion, tel est le cocktail de ce nouveau roman où l’on retrouve toute la verve et l’imagination poétique de Cyril Massarotto.

 

Mon avis :

Un superbe moment de détente en compagnie de notre héro. Son amitié avec Dieu n'est pas démentie par la mort, bien au contraire, dirons nous. J'ai avalé cette lecture avec avidité, avec une faim démesurée. Merci à l'auteur de nous offrir des moments pleins de délire, luxe parmi ces temps de morosité!

 

Note : 4/5

Voir les commentaires

2014-03-06T10:45:00+01:00

Confiance aveugle - Sandra Martineau

Publié par McChipie

Confiance aveugle - Sandra Martineau

 

41Qmes4NsuL._.jpg

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

La famille d'un célèbre mannequin est sauvagement assassinée. Seule Annabelle, la fille cadette, échappe au meurtrier. Dans sa fuite. elle est heurtée par une voiture et perd la vue. Quatre ans plus tard, la jeune aveugle. aidée par une psychologue, tente une nouvelle vie. Inscrite à l'université de Saint-Brieuc, elle partage un appartement avec sa fidèle amie Léa et fait de nouvelles rencontres. Dans le même temps. le lieutenant Morin enquête sur une série de crimes mettant en scène de splendides jeunes femmes blondes. Et quand le meurtrier prend contact avec Annabelle, Morin comprend que les deux affaires sont peut-être liées... Un premier roman servi par une écriture efficace et visuelle ; un suspense habilement maîtrisé jusqu'à la dernière ligne.

 

 

Mon avis :

Une intrigue passionnante, des personnages attachants, un suspense bien ficelé. On ne comprend qu'à la fin le pourquoi du comment. J'ai beaucoup aimé le coté brave et malgré tout fragile de Annabelle. Un coté coeur de guimauve qui se cache sous une armure solide. La cécité de l'héroïne est une bonne idée. Comment témoigner, comment se protéger quand on est aveugle. J'ai beaucoup apprécié le personnage de Léa. On rêve tous d'avoir des amis qui nous soient aussi fidèles. J'aurais bien aimé, malgré tout, que la clé de ses absences soit un peu mieux éclaircies. Même si on comprend ce qui se passe, parfois on apprécierait que ce soit écrit. En tout cas, j'ai passé un moment agréable et plein de suspense dans cette Bretagne qui est mienne, puisque je suis d'origine briochinne

 

Une belle découverte! Bravo Sandra!

 

Ma note : 4.5/5

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog