Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2011-06-26T19:16:00+02:00

Interview TRES spéciale de Luc Doyelle

Publié par McChipie

luc.jpg

 

 

Bonjour Luc. Où dois je t'appeler Lucius. Comment vas tu?
Je vais à pied, à cheval et en voiture. J'ai laissé tomber le vélo, il y a déjà quelques années.Lucdoyelle.png

T'as raison, faut ménager tes rhumatismes .
Qui est Luc doyelle? Comment devient on Luc Doyelle?
Difficile de répondre à cette question, j'ai perdu le mode d'emploi, et le modèle a largement dépassé la date de garantie...

Peux tu me parler de tes passions?
Oui, j'adore cuisiner, je suis le roi du pingouin au chocolat, ou de la sardine melba.
J'aime aussi me pencher sur les ponts, au dessus des autoroutes, et cracher sur les voitures qui passent. J'ai mis au point un barème : 5 points pour un pare-brise, 2 pour un toit, 10 pour un pare-choc.
J'aime me déguiser en morse au restaurant chinois, en m'enfilant les baguettes sous les gencives.
J'adore me balader en kilt dans les rues de Paris, un jour de grand vent.
Et par dessus tout, j'aime écouter le son du marteau piqueur. Je ne m'en lasse pas.

J'avoue que je ne suis pas surprise.
D'où te vient l'inspiration ? Qui est Lucius pour toi?
L'inspiration est essentielle chez moi, car j'ai beaucoup souffert de phtisie dans ma jeunesse, m'obligeant à fréquenter les sanatoria (un sanatorium, des sanatoria, on n'est pas Lucius pour rien !) de France et de Navarre (surtout de Navarre).
Lucius, c'est le mauvais génie qui m'empêche de dormir, celui qui me balance des coups de pieds dans la poitrine, et surtout dans la calebasse !

Peux tu me résumer tes trois romans et me dire où les acheter? Moi perso je les ai déja acheté, lus, dévorés. Mais, je pense aux autres! Qu'ils aient leurs moments de bonheur aussi .
Ouhla... bon, je vais essayer...
Les-Liaisons-presque-dangereuses.jpgLes liaisons presque dangereuses : Lucius, quadragénaire en roue libre, s'aperçoit un beau matin qu'il n'a plus de nouvelles de son amour d'enfance depuis exactement trente ans. Qu'à cela ne tienne, Internet est son meilleur allié... ou son pire ennemi ! Les retrouvailles chaleureuses s157766670eront l'occasion d'une belle zizanie, d'autant que le passé de Lucius va lui revenir en pleine figure.
C'est au pied du mur qu'on mange des merles : Nous retrouvons Lucius dans une suite qui n'en est pas vraiment une. Cette fois, il va découvrir une fonctionnalité cachée des placards de son domicile. Des rencontres surréalistes vont profondément perturber son quotidien, et l'on se demande si Lucius va parvenir à rétablir un semblant d'équilibre dans sa vie.
Qui veut lNestora peau de Nestor Boyaux ? : Quand on aime Lucius, on ne s'en lasse pas. Il est donc de retour, en panne d'inspiration, après avoir connu la gloire littéraire. C'est alors que son ami de toujours débarque et lui propose la solution miracle sur un plateau : mettre en scène un polar. Oui, mais... la fiction va piétiner la réalité, et Lucius sera dans l'obligation de prendre la tangente, soupçonné du meurtre de son ami. S'ensuit une cavalcade délirante, portée par une brochette de personnages hors norme.

A quand les prochaines aventures de notre héro?
Tu espères que la trilogie comprendra un 4e opus ? Je n'y ai pas encore réfléchi !
En tout cas, le prochain roman sera futuriste... à condition que je me botte le c... pour l'écrire. Je n'en ai pas commencé le quart de la moitié d'un chapitre.
Mais auparavant, il est possible que sorte un roman à quatre mains... et épistolaire, qui plus est. Le projet est démarré, reste à avancer (bref, à se botter le c... !)
Tu es un écrivain qui mérite d'être connu. Ta folie est exemplaire et remarquable pour distraire les lecteurs de la morosité de la vie, voire même pour oublier la crise.

Je sais aussi que tu as d'autres talents. Peux tu m'en parler?
Tout de suite les grands mots ! Oui, je suis également photographe, assez présent sur le net, mais loin derrière Sieff ou Jonvelle.
Je suis également testeur de matelas professionnel chez Dunlopillo. On m'appelle dans le monde entier pour poser un diagnostic. Je travaille exclusivement en tarif de nuit.
Je détiens également le record mondial d'entubage de mayonnaise à la main, et j'imite aussi très bien le koala.

As tu un souhait pour l'avenir?
Oui, j'aimerais élever un troupeau d'éléphants.

Dans ton appart en région parisienne? Beau projet d'avenir!
Je rappelle à tout le monde que les deux derniers romans de Luc Doyelle peuvent être acheter aux Editions Laura Mare (http://www.lauramare.com/).
As tu quelque chose à rajouter?
Oui, je voudrais pousser un coup de gueule à l'encontre des auteurs qui se permettent de raconter n'importe quoi lors des interviewes. C'est une honte ! Un peu de respect pour les lecteurs, que diable !

Lol! Avant que je te quitte : Je veux que tu me racontes une blague!
 

 

blague


à la question au sujet de mes romans, j'ai oublié de donner le lien : www.lauramare.com
Eet bien sûr, préciser qu'ils sont dispo dans toutes librairies sur commande.
Bienvenue sur le site des Editions Laura Mare
www.lauramare.com
Laura Mare Editions vous propose de découvrir ses collections jeunesse et roman. Ses auteurs vous raviront par leur style!

Voir les commentaires

2011-06-19T20:31:00+02:00

Sans regrets - Françoise Bourdin

Publié par McChipie

Sans regrets - Françoise Bourdin

sansregrets.jpg

 

 

 

Quatrième de couverture :

Le château de Balbuzard, à quelques kilomètres de Tours. L'aventure d'une vie pour Richard et Jeanne qui transforment ce bijou de la Renaissance en hôtel. Un véritable succès : en quinze ans, il devient un lieu de villégiature incontournable. Une aventure portée par la force de leur couple, et leur lien avec leur petite fille. Pourtant il suffira que Richard croise Isabelle, son amour de jeunesse, pour que tout bascule...

 

 

Mon avis : 

Enfin un roman de Françoise Bourdin que je lis, où ce n'est pas une femme qui est au coeur de l'histoire, mais un homme. Un homme plein de rêves, plein de désir, plein de contradiction.

Enfant, orphelin, il a été recueilli par son parrain, au grand dam de l'épouse de ce dernier. Il a grandi avec Lionel et Isabelle, les enfants du couple. une relation amoureuse est née entre Richard et Isabelle. Idylle interrompue par la mort brutale du père des enfants. Dès lors, Richard est séparé de Lionel, d'Isabelle, chassée de la seule demeure qu'il "a".

Les années passent, Richard a refait sa vie, a reconstruit quelque chose : Marié à Jeanne, père de Céline, il a, avec son épouse, créé un hotel avec succès. Cependant, chaque jour, il pense à Isabelle, à cet amour, qui lui a été arraché, alors qu'il était fort, sans défaut.

Quand 15 ans plus tard, il recroise Isabelle... Devenue Notaire, une belle femme, distinguée, sûre d'elle, de son charme, ses vieux démons l'assaillent. Quand en plus, Isabelle, lui fait part de son désir d'être avec lui, il cède, heureux de libérer ses vieux démons...

Je ne dévoile pas la suite.

Ce que je peux dire, c'est que l'amour qu'il soit parentale, amour passionel, est un personnage bien central du roman. Et puis, la Tourraine, avec ses paysages, avec sa capitale tourangelle, sa place Plum'... est le lieu de toutes les intrigues. On y trouve aussi Ecologie, Gastronomie.

J'ai dévoré ce roman, avec beaucoup de passion. Je ne regrette pas d'avoir lu ce roman, qui m'a diverti le soir venu.

 

 

Note : 3,5/5 

Voir les commentaires

2011-06-08T20:20:00+02:00

Bleus sont les étés - Christian Signol

Publié par McChipie
Bleus sont les étés - Christian Signol 
bleussontlesetes.jpg

 

Quatrième de couverture :
Aurélien, le vieux berger, vit seul sur le causse depuis toujours. L'existence lui a refusé la compagne qui aurait adouci ses jours et, pire encore, la descendance à qui il aurait transmis son héritage de terrien élevé sous les étoiles, loin de ces villes qu'il n'a jamais vues. Au cours d'un été magnifique, des vacanciers s'installent au hameau. Entre Benjamin, le jeune fils adoptif de ces Parisiens, et le vieil Aurélien se noue une complicité immédiate et forte. Aurélien initie le jeune garçon à la beauté sauvage et rude de ce pays d'herbe rase, de pierres et de genévriers. Partageant les bonheurs les plus simples - le vol d'épervier, la surveillance du troupeau -, le vieil homme et l'enfant ne se quittent plus. La séparation, poutant inévitable, leur semble impossible.
Mon avis : 

Un roman "Terroir" avec son berger bourru Aurélien, seul et solitaire, très agé, sans enfants, au milieu du Causse, avec pour seuls voisins Marc et Juliette, jeune couple qui est venu s'installer à cet endroit.

De très bons points pour la description des lieux, sur les liens unissant Aurélien au jeune couple qui l'aide pour ses courses et veille sur lui.

Une histoire réaliste qui nous raconte comment un vieillard au crépuscule de sa vie, a toujours voulu un fils, au point de friser la sénilité. La rencontre avec Benjamin va le faire plonger dans la folie. Il s'est lié d'amitié, amitié très forte, sincère et réciproque entre les deux. Au point, de devenir un amour fillial plus qu'une amitié... au grand dam de l'amour des parents de Benjamin pour leur fils. Le roman est simple à lire, mais j'ai éprouvé un malaise à le lire. A cause de l'amour paternel du berger. Tout d'abord pour un fils, n'importe lequel, celui dont il découpe l'image pour la coller au frigo, la renouvelant chaque année. Puis pour Benjamin, qu'il éloigne malgré lui de ses parents, de sa vie parisienne. On prend défense pour cet homme inoffensif qui a juste besoin de compagnie et d'amour. Mais le malaise persiste.

Ce que j'ai beaucoup apprécié, c'est que si l'auteur donne un langage bourru à son protagoniste, ce langage gangrène petit à petit la narration et les descriptions du roman. J'ai trouvé cela assez amusant. Cela prouve que Christian Signol, habitué des romans ensoleillé du Terroir, s'immerge à fond dans l'écriture de son roman.

 

Note : 3/5


Voir les commentaires

2011-06-08T20:20:00+02:00

Un choix - Nicholas Sparks

Publié par McChipie
Un choix - Nicholas Sparks
unchoix-copie-1.jpg 
Quatrième de couverture : 
Des amis fidèles, de fabuleux voyages aux quatre coins du monde, un travail passionnant, une maison au bord de l'eau... La vie de Travis Parker a de quoi faire bien des envieux. Seule ombre à ce tableau idyllique : il se sent seul. Impossible pour lui d'entretenir une relation sérieuse avec une femme. Jusqu'au soir où Gabby Holland, sa nouvelle voisine, débarque en furie dans son jardin... Onze ans plus tard, survient un drame qui va non seulement frapper leur couple et la famille qu'ils ont fondée, mais placer Travis devant un dilemme déchirant : jusqu'où devra-t-il aller pour garder son amour vivant ?
Mon avis : 

Une belle histoire, dont le récit est habilement construit pour induire en erreur.

J'ai beaucoup aimé le découpage du roman, avec une grande partie qui concerne la rencontre en Gabby et Travis, qui rencontre la génèse de leur histoire d'amour. Ce qu'il y a de bien, c'est que cela ne parait pas "too much". Des personnages attachants. Presque trop parfaits.J'aurais peut être aimé que le personnage de Travis ait plus de travers que cela. Il est aimé de tous, est gentil, beau, riche, exerce un beau métier...

Quand on lit leur rencontre, on se demande bien quelle est la cause de leur séparation...

Pour moi, un bon moment, plein d'émotion.

 

Note : 4/5 

Voir les commentaires

2011-06-03T14:56:00+02:00

L'étrange voyage de Monsieur Daldry - Marc Levy

Publié par McChipie

L'étrange voyage de Monsieur Daldry - Marc Levy

daldry.jpg
Quatrième de couverture :  
« L’homme qui va le plus compter dans ta vie vient de passer dans ton dos. Pour le retrouver, tu devras entreprendre un long voyage et rencontrer les six personnes qui te mèneront jusqu’à lui… Il y a deux vies en toi, Alice. Celle que tu connais et une autre, qui t’attend depuis longtemps. »

Londres, 1950

Alice mène une existence tranquille, entre son travail, qui la passionne, et sa bande d’amis, tous artistes à leurs heures. Pourtant, la veille de Noël, sa vie va être bouleversée. Au cours d’une virée à la fête foraine de Brighton, une voyante lui prédit un mystérieux avenir. Alice n’a jamais cru à la voyance, mais elle n’arrive pas à chasser ces paroles de son esprit, et ses nuits se peuplent de cauchemars qui semblent aussi réels qu’incompréhensibles. Son voisin de palier, Monsieur Daldry, célibataire endurci, gentleman excentrique et drôle, aux motivations ambiguës, la persuade de prendre au sérieux la prédiction de la voyante et de retrouver les six personnes qui la mèneront vers son destin. De Londres à Istanbul, il décide de l’accompagner dans un étrange voyage…
Mon avis :  

Une histoire intéressante. Parce qu'elle nous fait voyager dans de nombreux mondes.

  • Le monde des senteurs, pour commencer. J'ai appris certaines choses dont une qui montre un lexique commun entre le monde des parfumeurs et celui des musiciens. J'ai trouvé cela très poétique.
  • Le monde des artistes peintres. L'oeil exercé du peintre ne voit pas seulement une vue générale à reproduire, mais voit tous les détails, avec une précision et une mémoire remarquable.
  • Le monde de Londres, avec sa pluie, ses habitants.
  • Istanbul, et le Bophore. La chatoyance de la vie stambouliote, avec ses couleurs, ses fleurs, ses parfums, ses épices.

Quoi de plus agréable que de se sentir complètement immergé dans l'histoire, dans l'atmosphère du roman que l'on lit. L'histoire en elle même est agréable. D'abord la prédiction de cette voyante. La rencontre véritable de Alice et Ethan, qui malgré leurs voisinage de palier ne se connaissent pas.

Quand on arrive au dénouement, on est epoustouflé par l'histoire.

Je suis, et je reste enchantée par ce roman, mais j'emettrais quelques réserves : le dénouement un peu trop rapide. On passe un peu trop rapidement sur les dernières scènes. Si on se doutait de l'origine de Alice, si on se doute des raisons de son arrivée en angleterre. Rien ne laisse imaginer le dénouement. Un peu trop dommage... C'est comme de donner un gateau à quelqu'un de lui demander d'en deviner les ingrédients, et que parmi ceux ci il y en a un qu'on a jamais gouté. Les règles du jeu sont légèrement tronquées.

Deuxième réserve : la fin de l'histoire entre les deux protagonistes parait floue. Pour ma part, je trouve qu'on ne sait rien de ce qui se passe. Dommage.

Dernier petit point : Un peu plus d'approfondissement sur le côté historique du roman aurait été très appréciable.

En tout cas, un grand bravo pour l'emmerveillement orientale dont j'ai été la victime. Chapeau bas, Monsieur Marc LEVY.

 

Note : 4/5

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog