Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2010-09-19T17:37:00+02:00

Tout peut arriver -Jonathan Tropper

Publié par McChipie
tout-peut-arriver.jpg    Tout peut arriver -Jonathan Tropper

 Edition 10/18 - 375 pages

 Quatrième de couverture :

En apparence, Zach fait partie des nantis. Il vient de passer le cap de la trentaine, partage son lit avec Hope, la plus belle des fiancées, son appartement, avec Jed le millionnaire, et travaille dans une société de services. Mais si on creuse un peu, rien ne va plus. Du matin au soir, Zach pense à Tamara, la veuve de son meilleur ami. Son colocataire passe ses journées à fumer des joints dans le plus simple appareil, vautré devant la télé. Et son boulot consiste à rester suspendu au téléphone pour servir de réceptacle aux récriminations de ses clients... Tout ça avec le sourire, bien sûr ! Puis, un beau jour, Zach va devoir résoudre de vrais problèmes. Des déraillements de santé inquiétants, et surtout, la réapparition, après des années d'absence, d'un père extravagant... Pourtant, il devrait bien savoir d'expérience que tout peut arriver !

 

Mon avis :  Une récréation littéraire, voilà comment je décrirais ce roman. Plein de légèreté alors que les sujets peuvent être normalement grâve dans la vie d'un individu. Mais écrit avec plein d'humour, j'avoue que j'ai avalé le roman en mourrant de rire, à chaque fois que des passages évoquait l'érection permanente du père, accro au viagra.
Note : 4/5

Voir les commentaires

2010-09-19T17:32:00+02:00

Chiens perdus sans collier - Gilbert Cesbron

Publié par McChipie
515Sww9xLJL._SL500_AA300_-1-.jpg    Chiens perdus sans collier - Gilbert Cesbron

 Edition J'ai lu - 314 pages

 Quatrième de couverture :

 

A travers le parcours de Marc, nous suivons toute une équipe de professionnels qui s'occupent de la délinquance infantile et adolescente d'après guerre. Des éducateurs, des juges, des assistantes sociales qui ne se préoccupent que de l'avenir des enfants.
Les éducateurs qui ne sont pas formés, mais qui ont à coeur le bien être des enfants.
Pas besoin de diplome pour faire parler son coeur et marcher son cerveau.
On voit que chaque cas est étudié consciensieusement, séparément, en essayant de chercher une solution adéquate, spécifique à chacun.
Alors, si il est sur que cela ne marchait pas pour tous les enfants, cela fonctionnait pour un bon nombre d'entre eux.
Il est bien loin le temps ou était préoccupant uniquement le bien-être et le développement des enfants, de les remettre dans le droit chemin. Maintenant, uniquement les chiffres comptent, le rendement, le rendement, le rendement.
Tout doit rentrer dans des cases bien définies, les cas sont traités similairement aux autres, sans distinction... Etre un matricule parmi les autres... quelle vie!

 

Mon avis : 
A travers le parcours de Marc, nous suivons toute une équipe de professionnels qui s'occupent de la délinquance infantile et adolescente d'après guerre. Des éducateurs, des juges, des assistantes sociales qui ne se préoccupent que de l'avenir des enfants.
Les éducateurs qui ne sont pas formés, mais qui ont à coeur le bien être des enfants.
Pas besoin de diplome pour faire parler son coeur et marcher son cerveau.
On voit que chaque cas est étudié consciensieusement, séparément, en essayant de chercher une solution adéquate, spécifique à chacun.
Alors, si il est sur que cela ne marchait pas pour tous les enfants, cela fonctionnait pour un bon nombre d'entre eux.
Il est bien loin le temps ou était préoccupant uniquement le bien-être et le développement des enfants, de les remettre dans le droit chemin. Maintenant, uniquement les chiffres comptent, le rendement, le rendement, le rendement.
Tout doit rentrer dans des cases bien définies, les cas sont traités similairement aux autres, sans distinction... Etre un matricule parmi les autres... quelle vie!
Note : 4,5/5

Voir les commentaires

2010-09-11T11:58:00+02:00

Kafka sur le rivage - Haruki MURAKAMI

Publié par McChipie
41ZbaD3l-aL._SS500_.jpg    Kafka sur le rivage - Haruki MURAKAMI

 Edition 10/18 - 638 pages

 Quatrième de couverture :

 

Kafka Tamura, quinze ans, s'enfuit de sa maison de Tokyo pour échapper à la terrible prophétie que son père a prononcée contre lui. De l'autre côté de l'archipel, Nakata, un vieil homme amnésique décide lui aussi de prendre la route. Leurs deux destinées s'entremêlent pour devenir le miroir l'une de l'autre tandis que, sur leur chemin, la réalité bruisse d'un murmure enchanteur. Les forêts se peuplent de soldats échappés de la dernière guerre, les poissons tombent du ciel et les prostituées se mettent à lire Hegel. Conte initiatique du XXIe siècle, Kafka sur le rivage nous plonge dans une odyssée moderne et onirique au cœur du Japon contemporain.

 

Mon avis :
Alors alors... Je suis confuse, mais à part les passages qui parlent de Nakata le vieil homme qui communique avec les chats, le reste, je n'ai pas adhéré.
Pourquoi? parce que Kafka a fugué, mais finalement on ne sait pas trop pourquoi! Et puis, les passages surnaturels qui ne sont pas expliqués... J'avoue que j'ai eu du mal.
Sans parler, des passages où nous est expliquer la littérature grècque, et d'autres écrits. A croire que l'auteur a besoin de prouver qu'il a des connaissances.
J'avoue que j'étais pressée de finir de le lire. Je suis déçue... 638 pages et au final, je ne comprends toujours pas l'histoire.
Notes : 3/5

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog