Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2015-03-28T17:45:00+01:00

Qui es-tu Alaska? - John GREEN

Publié par McChipie

 

Qui es-tu Alaska? - John Green

 

qui-es-tu-alaska---38914-250-400.jpg

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

La vie de Miles Halter n'a été jusqu'à maintenant qu'une sorte de non-événement. Décidé à vivre enfin, il quitte le cocon familial pour partir dans un pensionnat loin de chez lui. Ce sera le lieu de tous les possibles. Et de toutes les permières fois. C'est là aussi qu'il rencontre Alaska. La troublante, l'insaisissable et insoumise, drôle, intelligente et follement sexy, Alaska Young.

 

 

Mon avis :

 

Ouah!

Comment décrire ce que l'on ressent en fermant ce roman! J'ai dévoré ce livre. Je suis fan inconditionnelle de John GREEN, et il ne va pas se passer longtemps avant que je lise les 4 romans de lui qui trônent sur ma table de chevet (Le théorème des Katherine ; La face cachée de Margo ; Flocons d'amour ; Will & Will )

J'ai connu cet écrivain en lisant Nos étoiles contraires. Inutile de dire que j'avais adoré, comme l'adaptation cinématographique!

Revenons à Miles, dit Le gros. Originaire de Floride, ou il a parcouru sa scolarité sans amis. Personne à apprécier, personne ne le retient chez lui. Il part donc pour Culver Creek pour faire ses études. Et d'entrée il se lie au Colonel, à Takumi, à Alaska, voire même à Lara.

Avec comme fil conducteur les cours sur la religion de Hide, les passages par le coin fumeur, les tortifrites, on suit les états d'âme d'un Miles qui se découvre.

Ce garçon paraît tantôt tête à claque, tantôt adorable, tantôt amusant avec sa lubie de retenir les dernières phrases des personnalités décédés, ou bien tantôt tellement plein de chagrin qu'on aimerait être près de lui pour le prendre dans nos bras!

Une bonne lecture.

 

Note : 5/5

Voir les commentaires

2015-03-28T17:34:00+01:00

Dis lui que je l'attends - Takuji Ichikawa

Publié par McChipie

Dis lui que je l'attends - Takuji Ichikawa

 

CVT Dis-lui-que-je-lattends 6016

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

 

Satoshi, bientôt trentenaire, est propriétaire d'une boutique de plantes aquatiques. Il peine à trouver le grand amour et reste hanté par le souvenir de ses deux amis d'enfance qu'il n'a pas revus depuis quinze ans.
Un jour, une actrice et mannequin reconnue sonne à la porte : elle cherche un petit boulot et un toit pour la nuit. Satoshi est troublé : pourquoi cette jeune femme s'intéresse-t-elle à lui ? Et pourquoi ne la voit-il jamais dormir ? Quels secrets la belle peut-elle bien cacher ?

 

Mon avis :

 


Une trame autour de 3 amis. Quelques personnages satellites autour qui gravitent, et qui influent.

Satoshi, Karin et Yugi ont grandit ensemble. Pour les raisons professionnelles de son père, Satoshi a déménagé. Au gré des fluctuations de la vie, les 3 amis se sont perdus de vue, mais leur amitié est "on-ne-peut-plus-" intact.

Alors certes c'est une histoire avec une trame pleine de romance.
Certes l'histoire pourrait paraitre gnan gnan pour certains.

Mais moi j'ai adoré. Avec la vie qu'on mène, la brutalité et la bestialité des faits divers, etc, un peu de tendresse, de fantaisie, d'amour et d'amitié fait beaucoup de bien.

Je n'avais qu'une seule envie, tourner les pages. Et la dernière, je l'avoue, je l'ai tourné avec regrets.

J'aimerais avoir des amis comme ces 3 là!

 

Note : 5/5

 

Citations :

 

  • "J’avais toujours confiance dans la parole de Natsumé. Je ne sais pas trop si c’est parce qu’il ne disait que des choses vraies, ou parce que je n’entendais que la vérité dans ses propos.Mais s’il m’avait dit : « Cet univers repose sur le dos d’un éléphant », je l’aurais sans doute cru aussi."
  • "Désolée, je parle à tort et à travers, déclara-t-elle d’un ton qui affirmait le contraire.
    — Ce n’est rien, répondis-je. La liberté d’expression est garantie dans ce pays.
    — Tant mieux, dit-elle. Je détesterais être fusillée."
  • "Ce baiser maladroit… parce que c’était le premier. C’est ce qui le rendait indélébile. Qui se souvient de son trente-troisième baiser ? Alors que le premier, on ne l’oublie jamais. On arrive tous aux portes du paradis avec le souvenir de ce premier baiser. J’en suis persuadé."
  • "Sa voix tremblante tombait en lambeaux, ébranlant mon cœur."
  • "Son corps autrefois dégingandé comme un fil de fer se déployait à présent telle Vénus émergeant de l’écume."
  • "— Aimer un homme, c’est plutôt primitif comme sensation. Ta poitrine s’embrase, tu as des substances étranges et inconnues qui te sortent par tous les pores…
    — Qu’est-ce que tu racontes ?
    — Ce sont les molécules de l’amour. Des nano-lettres d’amour… "

Voir les commentaires

2015-03-16T21:29:00+01:00

Ma première femme - Yann Queffélec

Publié par McChipie

Ma première femme - Yann Queffélec

 

Ma première femme - Yann QUEFFELEC-copie-1

 

 

 

 

Présentation :

Un homme revient sur son enfance - il est peut-être mon double, mon agent le plus secret. J'ai peut-être essayé, avec l'exploration d'un souvenir défiguré par les années,mais aussi régénéré par le roman, de dessiner pour la première fois le visage de ma mère à qui je dois d'aimer autant la vie.
Aime et fais ce que tu veux: tel était son credo sur la fin. Et jour après jour, je puise un certain réconfort dans la pensée d'être son fils et de l'avoir si bien connue. Si bien ?...

 

 

Mon avis :

Bof bof bof! En gros l'histoire du mec qui relate la perte de sa mère peu de temps avant son bac. Certes on comprend la douleur, le deuil, mais cette lecture me laisse un gout amer, l'espèce de relation bizarre avec sa soeur aveugle. Bref, une lecture qui m'a gonflé, disons les choses clairement, et qui m'a dérangé!

 

Note : 2/5

Voir les commentaires

2015-03-16T21:17:00+01:00

Central Park - Guillaume Musso

Publié par McChipie

Central Park - Guillaume Musso

 

Central Park - Guillaume MUSSO

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur :

Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière…
… pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.

New York, huit heures du matin.
Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre.
La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.

Impossible ? Et pourtant…

Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ?
Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence…

Un suspense magistral qui vous happe dès les premières pages pour ne plus vous lâcher.
Deux personnages inoubliables, emportés de surprise en surprise.  
 Une lecture intense, additive, irrésistible.

 

Mon avis :

Voila un roman vraiment pas mal du tout. On ne peut pas deviner la suite. On peut à la limite avoir des doutes sur telle ou telle personne, mais on se laisse complètement avoir!
J'ai adoré, j'ai dévoré!
Deux personnages principaux, qui se retrouvent dans une espèce de course poursuite, avec pour tout indice quelques chiffres, du sang!
Comment se débrouiller d'une situation incompréhensible, d'une situation rocambolesque.

Vraiment superbe roman!

 

Note : 5/5

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog