Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #luc doyelle catégorie

L'ennui du Mort-Vivant - Luc Doyelle

Tout le monde a, dans son entourage, un ou plusieurs tueurs en série (serial killers). C’est du dernier chic dans les salons mondains.
Mais connaissez-vous les tués en série (serial killed) ? Ah, on fait moins le malin, hein ?
Oui, je sais, vous allez me dire : ça n’existe pas. Personne ne peut mourir plusieurs fois.
Vraiment ?
Laissez-moi vous raconter l’histoire d’un casse-couilles de classe mondiale, un alcoolo de premier ordre, surnommé le vrai con malté.
Peut-il, à l’instar des chats, posséder neuf vies ? Ou s’épuisera-t-il avant ?
Une seule façon de le savoir : se jeter sur
« L’ennui du mort-vivant ».


À vos risques et périls.

Mon avis:

Luc a encore fait fort, avec ses jeux de mots, son humour, et son esprit débordant d'histoires rocambolesques.

Véritable remède contre la morosité ambiante, l'intrigue se déroule autour de décès suspects. Surtout quand il s'agit de la mort multiple d'un homme.

L'histoire est bien amenée. 

On se retrouve à l'issu de notre propre gré, lié à Lucius, vivant ses aventures à ses cotés, ne dormant plus, ne mangeant plus.

J'ai particulièrement aimé les passages sur Franche Info, avec les déplacements purement écolo du président Normal.

Vous trouvez que la vie est grise? lisez L’ennui du mort-vivant, vous ne serez pas déçu.

 

Note : 4.5/5

Voir les commentaires

Interview TRES spéciale de Luc Doyelle

luc.jpg

 

 

Bonjour Luc. Où dois je t'appeler Lucius. Comment vas tu?
Je vais à pied, à cheval et en voiture. J'ai laissé tomber le vélo, il y a déjà quelques années.Lucdoyelle.png

T'as raison, faut ménager tes rhumatismes .
Qui est Luc doyelle? Comment devient on Luc Doyelle?
Difficile de répondre à cette question, j'ai perdu le mode d'emploi, et le modèle a largement dépassé la date de garantie...

Peux tu me parler de tes passions?
Oui, j'adore cuisiner, je suis le roi du pingouin au chocolat, ou de la sardine melba.
J'aime aussi me pencher sur les ponts, au dessus des autoroutes, et cracher sur les voitures qui passent. J'ai mis au point un barème : 5 points pour un pare-brise, 2 pour un toit, 10 pour un pare-choc.
J'aime me déguiser en morse au restaurant chinois, en m'enfilant les baguettes sous les gencives.
J'adore me balader en kilt dans les rues de Paris, un jour de grand vent.
Et par dessus tout, j'aime écouter le son du marteau piqueur. Je ne m'en lasse pas.

J'avoue que je ne suis pas surprise.
D'où te vient l'inspiration ? Qui est Lucius pour toi?
L'inspiration est essentielle chez moi, car j'ai beaucoup souffert de phtisie dans ma jeunesse, m'obligeant à fréquenter les sanatoria (un sanatorium, des sanatoria, on n'est pas Lucius pour rien !) de France et de Navarre (surtout de Navarre).
Lucius, c'est le mauvais génie qui m'empêche de dormir, celui qui me balance des coups de pieds dans la poitrine, et surtout dans la calebasse !

Peux tu me résumer tes trois romans et me dire où les acheter? Moi perso je les ai déja acheté, lus, dévorés. Mais, je pense aux autres! Qu'ils aient leurs moments de bonheur aussi .
Ouhla... bon, je vais essayer...
Les-Liaisons-presque-dangereuses.jpgLes liaisons presque dangereuses : Lucius, quadragénaire en roue libre, s'aperçoit un beau matin qu'il n'a plus de nouvelles de son amour d'enfance depuis exactement trente ans. Qu'à cela ne tienne, Internet est son meilleur allié... ou son pire ennemi ! Les retrouvailles chaleureuses s157766670eront l'occasion d'une belle zizanie, d'autant que le passé de Lucius va lui revenir en pleine figure.
C'est au pied du mur qu'on mange des merles : Nous retrouvons Lucius dans une suite qui n'en est pas vraiment une. Cette fois, il va découvrir une fonctionnalité cachée des placards de son domicile. Des rencontres surréalistes vont profondément perturber son quotidien, et l'on se demande si Lucius va parvenir à rétablir un semblant d'équilibre dans sa vie.
Qui veut lNestora peau de Nestor Boyaux ? : Quand on aime Lucius, on ne s'en lasse pas. Il est donc de retour, en panne d'inspiration, après avoir connu la gloire littéraire. C'est alors que son ami de toujours débarque et lui propose la solution miracle sur un plateau : mettre en scène un polar. Oui, mais... la fiction va piétiner la réalité, et Lucius sera dans l'obligation de prendre la tangente, soupçonné du meurtre de son ami. S'ensuit une cavalcade délirante, portée par une brochette de personnages hors norme.

A quand les prochaines aventures de notre héro?
Tu espères que la trilogie comprendra un 4e opus ? Je n'y ai pas encore réfléchi !
En tout cas, le prochain roman sera futuriste... à condition que je me botte le c... pour l'écrire. Je n'en ai pas commencé le quart de la moitié d'un chapitre.
Mais auparavant, il est possible que sorte un roman à quatre mains... et épistolaire, qui plus est. Le projet est démarré, reste à avancer (bref, à se botter le c... !)
Tu es un écrivain qui mérite d'être connu. Ta folie est exemplaire et remarquable pour distraire les lecteurs de la morosité de la vie, voire même pour oublier la crise.

Je sais aussi que tu as d'autres talents. Peux tu m'en parler?
Tout de suite les grands mots ! Oui, je suis également photographe, assez présent sur le net, mais loin derrière Sieff ou Jonvelle.
Je suis également testeur de matelas professionnel chez Dunlopillo. On m'appelle dans le monde entier pour poser un diagnostic. Je travaille exclusivement en tarif de nuit.
Je détiens également le record mondial d'entubage de mayonnaise à la main, et j'imite aussi très bien le koala.

As tu un souhait pour l'avenir?
Oui, j'aimerais élever un troupeau d'éléphants.

Dans ton appart en région parisienne? Beau projet d'avenir!
Je rappelle à tout le monde que les deux derniers romans de Luc Doyelle peuvent être acheter aux Editions Laura Mare (http://www.lauramare.com/).
As tu quelque chose à rajouter?
Oui, je voudrais pousser un coup de gueule à l'encontre des auteurs qui se permettent de raconter n'importe quoi lors des interviewes. C'est une honte ! Un peu de respect pour les lecteurs, que diable !

Lol! Avant que je te quitte : Je veux que tu me racontes une blague!
 

 

blague


à la question au sujet de mes romans, j'ai oublié de donner le lien : www.lauramare.com
Eet bien sûr, préciser qu'ils sont dispo dans toutes librairies sur commande.
Bienvenue sur le site des Editions Laura Mare
www.lauramare.com
Laura Mare Editions vous propose de découvrir ses collections jeunesse et roman. Ses auteurs vous raviront par leur style!

Voir les commentaires

Qui veut la peau de Nestor Boyaux? - Luc Doyelle

Qui veut la peau de Nestor Boyaux? - Luc Doyelle
Nestor.jpg

 


    
Quatrième de couverture :  
Le polar selon Lucius…
Méfiez-vous le jour où votre ami de toujours débarque après dix années de silence radio.
Prenez garde s’il vous propose sur un plateau la solution à tous vos problèmes.
Mais surtout… restez vigilant si votre ami se nomme NESTOR BOYAUX !
Ces retrouvailles chaleureuses seront les prémices d’une étrange descente aux enfers. Lorsqu’un clochard prend le contrôle de votre destinée, que la radio diffuse des informations surprenantes, et que la maréchaussée se pointe à tous les coins de rue, il est temps de crier au secours !
Une épopée polaroïde parsemée d’humour et de suspense.
 

 

Mon avis : 
Un bon roman pour rire. Que de jeux de mots. Toujours le même Luc, tu nages dans un monde ou les droites sont de traviole et où les éléphants sont roses. Si j'avais bien deviné l'intrigue principale, pas mal de petits trucs m'ont surpris. Le coup de Dédé la bricole et des moutons est excellentissime. Je conseille ce roman qui est complètement dingue comme Luc et surtout antidépresseur à donf.
Continue Luc, tu ne te prends pas au sérieux pour deux sous et tes romans sont divertissants à souhait, un peu comme "La cité de la peur" royaume des des situations burlesques et des jeux de mots.
Mici beaucoup
J'ai cependant peur que tu ne m'en veuilles d'aimer les romans de Guillaume Musso^^
Mon avis :  4/5

Voir les commentaires

C'est au pied du mur qu'on mange des merles - Luc DOYELLE

157766670.jpg    C'est au pied du mur qu'on mange des merles - Luc DOYELLE

     Editions Laura Mare - 171 pages

   Quatrième de couverture :

   "L'effet papillon... décembre 2004, l'Indonésie est balayée par un tsunami d'une puissance phénoménale. Six mois plus tard, Luc Doyelle observe, dans son jardin, le battement d'ailes d'un papillon. C'est la révélation.
Dans ce nouveau roman, nous verrons comment Lucius, d'un placard à un autre, va bouleverser des pans entiers de son univers, au point de mettre en péril l'existence même de l'Amie.
Chacun de ses choix sera lourd de conséquences.
Après l'accueil chaleureux réservé aux "Liaisons presque dangereuses", Luc Doyelle met en scène à nouveau ses personnages fétiches dans un scénario endiablé qui fait la part belle à l'humour.


Mon avis :

Alors, alors, alors... Ce roman, comme le premier d'ailleurs (Les liaisons presque dangereuses) est comme une bouffée d'air frais. Une vent frais durant un été caniculaire. L'écriture est fraiche, amusante. Nombre de rires m'ont secouée. C'est farfelu à souhait. Dans ce monde, dans cette époque ou règne une grisaille sans faille, empreinte de dépression, ce livre est comme une bouée. Un délire délicieux :).

Je vais mettre cet extrait car il m'a fait bien rire :


- Monsieur Mecton, je vais te raconter une histoire, qui date de mes années de fac. J'avais une copine, pas très fute, fute...
- Ca veut dire quoi?
- Pas très futée, si tu préfères. Un jour, je l'emmène à la plage, à l'espiguette, en compagnie d'une bande de copains. Il y avait Jibé, Jief, Zib et quelques autres. Nous étions allongés sur le sable, à discuter et rigoler, et elle, elle dit : "Tu viens te baigner?" Je lui réponds d'aller sans moi, et je reste avec mes copains, à rigoler et mater les maillots des filles. Elle se pointe dix minutes plus tard : "Tu viens te baigner?". "Non, je reste encore un peu sur le sable". Alors elle y retourne. Et revient encore dix minutes plus tard, pour m'entrainer à la flotte. Ce petit manège dure un bon moment. Quand elle me demande pour la dixième fois si je vais me baigner avec elle, je commence à m'énerver, et je lui dis " Allez, casse toi maintenant". Du coup, elle prend ses cliques et ses claques, et je ne l'ai plus jamais revue. J'espère qu'elle a fait du stop pour rentrer, car il y a bien une centaine de kilomètres entre l'Espiguette et Uzès.
- Papa, elle est chouette, ton histoire, mais je ne vois pas quelle moralité je peux en tirer.
- Pourtant c'est simple : tant va la cruche à l'eau, qu'à la fin, elle se casse...


Mon avis : 4/5

Voir les commentaires

Les liaisons presque dangereuses - Luc DOYELLE

couvliaisons.jpg Les liaisons presque dangereuses - Luc Doyelle

Editions les Nouveaux Auteurs - 2007 - 237 pages

Quatrième de couverture :

- Description

« Indispensable pour s'évader de notre quotidien, les événements les plus banals sont revus avec dérision et humour. Après cette lecture nous sommes « boostés » pour endurer nos journées de labeur avant de retrouver notre chère famille !! » Coup de coeur ! , note 10/10 --laeticiaG, 34 ans, juriste

- Description

julieL, 27 ans, chargée de communication « Un roman léger qui peut se lire d'un seul trait avec 2 bons petits suspens en prime... » Note : 8/10 zeljkaL, 29 ans , agent administratif « Le narrateur raconte une tranche de vie (enfin 3), c'est documenté et agréable à lire. L'humour y est présent au travers des jeux de mots. » Note : 7 :10 --julieL et zeljkaL

Mon avis  Une vie de couple harmonieuse et heureuse, un job la nuit, un job le jour. Deux enfants. Luc a tout pour être heureux. Ce roman découpé en chapitres relatant le passé de Luc, son enfance, la fac, l'armée et d'autres sa vie actuelle avec ses sentiments, celui d'avoir retrouvé une amie d'enfance, et une intrigue. Mais qu'est ce que c'est que cette histoire de Monsieur Propre?
Une lecture agréable avec beaucoup d'humour. J'ai beaucoup ri sur les passages avec les téléprospecteurs . Je suis conquise par ce roman.

Ma note :  4/5

Voir les commentaires