Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Pour soigner ceux que l'on oublie trop souvent, Thomas a vécu des années dans un village perdu en Inde. Lorsqu'il apprend que la femme qu'il a autrefois quittée a eu une fille de lui, ses certitudes vacillent. 
Il lui a donné la vie, mais il a moins fait pour elle que pour n'importe quel inconnu. Est-il possible d'être un père quand on arrive si tard ? Comment vit-on dans un monde dont on ne connaît plus les codes ? Pour approcher celle qui est désormais une jeune femme et dont il ne sait rien, secrètement, maladroitement, Thomas va devoir tout apprendre, avec l'aide de ceux que le destin placera sur sa route. 
Voici la réjouissante histoire de ce que nous sommes capables de réussir ou de rater au nom de la seule chose qui compte dans nos vies. 

Grâce à ses best-sellers, Gilles Legardinier a fait rire et ému des millions de lecteurs à travers le monde. Son humour et une humanité sincère, alliés à un goût unique pour les histoires décalées, trouvent un écho de plus en plus grand.
Une fois de plus, à travers des personnages bouleversants et des situations hilarantes dont il a le secret, cet auteur atypique parvient à nous surprendre pour mieux nous entraîner ailleurs, au plus profond de nous...

www.gilles-legardinier.com 

Mon avis :

Un superbe roman qui m'a occupé l'esprit 3 jours durant. Dès la deuxième page, j'étais prise dans la lecture. Contrairement à beaucoup, j'ai trouvé ce roman très drôle, et aussi très humain. On y découvre de nombreux thèmes comme le sort des étrangers en France, des pauvres dans le tiers monde, de nos ainés, dans les mouroirs,

Superbe lecture, avec un seul bémol : J'ai toujours pas trouvé la réponse à : Que dit Toto quand il rencontre un schtroumph avec un pétard dans les fesses.

 

Note : 4/5

Francis zappait entre plusieurs séries américaines aux musiques affaire d’adultère entre un dauphin magique et un frigo aux parois remplies de cocaïne. Pas évident de déterminer qui étaient les gentils et les méchants…

Seuls les moins stupides comprennent que l'orgueil n'est jamais l'allié du bonheur.

Tag(s) : #2017 Lectures, #Gilles Legardinier

Partager cet article

Repost 0