Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Ils étaient partis en chahutant dans l'escalier. J'avais appris qu'ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m'étais dit qu'ils étaient morts en riant. Je m'étais dit que j'aurais voulu être avec eux."
Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l'exception de son cœur, qui continue de battre. 
Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l'existence. 
C'est peut-être en foulant la terre d'Irlande, où elle s'exile, qu'elle apercevra la lumière au bout du tunnel.

Entre "Le Journal de Bridget Jones" et "Love Story", l'histoire de Diane nous fait passer par toutes les émotions.
Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique tantôt drôle de cette jeune femme à qui la vie a tout donné puis tout repris, et qui n'a pas d'autre choix que de faire avec.

Mon avis :

La reconstruction après la perte d'êtres chers n'est pas simple. L'histoire de Diane n'est pas nouvelle, mais elle sonne juste et ne finit pas forcément comme on l'aurait pensé. 

Les personnages de Abbie, Jack, Judith, Edwards et Felix sont extras. J'ai refermé ce court roman à regrets.

Note : 4.5/5

Tag(s) : #2017 Lectures, #Agnès Martin-Lugand

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :