Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #2015 lectures catégorie

2015-12-31T14:17:33+01:00

Classement des lectures 2015

Publié par McChipie
Classement des lectures 2015
Classement des lectures 2015

5 étoiles

  • Cecelia AHERN La vie et moi
  • Anne Sophie BRASME Respire
  • Martin GRAY Au nom de tous les miens
  • John GREEN Qui es-tu Alaska?
  • Takuji ICHIKAWA Dis leur que je l'attends
  • Gilles LEGARDINIER Complètement cramé !
  • Touno MAMARE Log Horizon Tome 1
  • Guillaume MUSSO Central Park
  • Kerry REICHS L'épopée du perroquet
  • Eric-Emmanuel SCHMITT Le sumo qui ne pouvait pas grossir

4,5 étoiles

  • Cecelia AHERN La vie est un arc-en-ciel
  • Ken FOLLETT La marque de Winfield
  • John GREEN Will & Will
  • E.L. JAMES Cinquante nuances plus claires de Grey
  • Jonas JONASSON L'analphabète qui savait compter
  • Marc LEVY Elle & Lui
  • Marc LEVY Une autre idée du bonheur
  • David NICHOLLS Pourquoi Pas?
  • Danielle THIERY Dérapages
  • Jonathan TROPPER Une dernière chose avant de partir

4,25 étoiles

  • Julie OTSUKA Certaines n'avaient jamais vu la mer

4 étoiles

  • Andreas EASCHBASH Maître de la matière
  • Gayle FORMAN J'étais là
  • John GREEN La face cachée de Margo
  • E.L. JAMES Cinquante nuances de Grey
  • Gilles LEGARDINIER Et soudain tout change
  • David NICHOLLS Nous
  • Hollis SEAMON Dieu me déteste
  • Nicholas SPARKS Le porte-bonheur
  • O'Scaryne Au dela des dunes

3,5 étoiles

  • John GREEN Flocons d'amour
  • E.L. JAMES Cinquante nuances plus sombres de Grey
  • Karine LAMBERT L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes

3 étoiles

  • Anna GAVALDA L'échappée belle
  • John GREEN Le théorème des Katherine
  • Guillaume MUSSO L'instant présent
  • Edna O'BRIEN Décembres fous
  • Maryse RIVIERE Tromper la mort
  • Liliane SCHRAUWEN Ailleurs
  • Louis VEDRINES Le Mezzetin
  • Bernard WERBER Le rire du cyclope

2,5 étoiles

  • Annabel PITCHER Ma soeur vit sur la cheminée

2 étoiles

  • Martin GRAY Le livre de la vie
  • Cyril MASSAROTTO Trois enfants du siècle
  • Yann QUEFFELEC Ma première femme

1 étoile

  • Mark HADDON Vacances à l'anglaise

0,5 étoile

  • Katherine PANCOL Les hommes cruels ne courent pas les rues

Voir les commentaires

2015-12-17T21:48:31+01:00

Au delà des dunes - O'Scaryne

Publié par McChipie
Au delà des dunes - O'Scaryne

Tout bascule dans la vie d'Evoria le jour où des guerriers sanguinaires envahissent son pays, tuent les hommes et séparent les mères de leurs enfants.
La fillette est alors emmenée loin de sa terre, à Venise, où elle servira d'esclave à des maîtres barbares. En secret elle pratiquera le culte des ancêtres, seul lien véritable qui la rattache encore à ses origines. Un jour, tandis qu'elle s'adonne à ce rituel, Evoria est surprise par le fils de son maître : on l'accuse de sorcellerie et la condamne au bûcher.
Une série d'événements tant inattendus que surnaturels vont alors se produire.
Pourquoi la jeune Evoria ne meurt-elle pas après avoir été brûlée vive ? Qui est ce petit garçon qui la suit et fomente des projets diaboliques ? Et si tout cela avait été planifié par des Etres Supérieurs capables de décider de la destinée des individus ?
Plongez dans un récit fantastique aux rebondissements spectaculaires où l'angoisse, l'horreur mais aussi la rémission et l'amour se mêlent avec enchantement !

Mon avis :

Une histoire facinante. On rentre dans l'histoire facilement, on tourne avidement les pages afin de comprendre ce qui va advenir Evoria. Le roman est trop court... 180 pages. Il mériterait d'être "refondu" afin d'approfondir certains passages trop ultra rapides à mon goût.

Une belle découverte, frissonante.

Note : 4/5

Voir les commentaires

2015-12-16T20:59:47+01:00

LOG HORIZON - Tome 1 - Mamare TOUNO

Publié par McChipie
LOG HORIZON - Tome 1 - Mamare TOUNO
Résumé de l'éditeur :

Elder Tale est le jeu en ligne qui rassemble le plus grand nombre de joueurs dans un monde où la nature a repris ses droits. Mais lors de la sortie de sa douzième extension, tous ceux qui s’étaient connectés se retrouvent prisonniers du jeu.
Ignorant comment ils sont arrivés là et s’ils pourront en sortir un jour, beaucoup perdent la volonté d’avancer.
Mais Shiroe, un des joueurs les plus connus et les plus respectés du jeu refuse d’abandonner. Aidé de ses compagnons Akatsuki et Naotsugu, il va tenter de convaincre les « Aventuriers » de ne pas se laisser abattre et de bâtir une nouvelle société dans ce monde virtuel qui est maintenant le leur.

Mon avis :

Une découverte extra. Je ne connaissais pas du tout l'histoire. J'ai adoré cette immersion dans "le monde après la catastrophe" et surtout ses personnages "extrêmes".

Marielle avec sa généreuse poitrine, son sourire et ses calins

Naotsugu géant martyrisé par akatsuki, pervers adorateur des petites culottes.

Shiroe homme taciturne, sage et tenace.

Henrietta amoureuse de Akatsuki

Les jumeaux... et j'en passe.

L'aspect parallèle entre le jeu, ou on affronte des monstres etc et la "réalité" où on se rend compte que affronter des monstres c'est affronter sa propre peur, l'odeur et la vue du sang et des entrailles.

Une découverte très bien pensée. Une merveille de lecture.

Note : 5/5

Sa main droite représentait les cartes avec des soldats rouges, sa main gauche celles avec des soldats notes. Il faisait s' entrechoquer les deux et formait une symphonie théorique, dans laquelle les lances de la négation croisaient les épées de l affirmation.

Voir les commentaires

2015-12-16T16:34:58+01:00

Le livre de la vie - Martin GRAY

Publié par McChipie
Le livre de la vie - Martin GRAY

Martin Gray est un survivant de l’Holocauste, « il est l’un de ces hommes dont on se dit quand on lit le récit de leur vie : « C’est impossible » ». (1) Il a tout juste quatorze ans quand il découvre les horreurs de la Seconde Guerre mondiale : il passe alors par beaucoup d’épreuves et de souffrances, et il voit mourir tous les siens dans les camps de concentration.

Pourtant, cet homme a vaincu les « bourreaux » allemands comme il les appelle, il a réussi à s’échapper par miracle du camp de Treblinka, où il était prisonnier. Il a ensuite perdu sa femme et ses quatre enfants dans un incendie de forêt en 1970. « Il faudrait inventer des mots, car je doute qu’il en existe dans n’importe quelle langue, pour expliquer ce que c’est de voir tout ce que j’ai vu.», avait-il dit un jour. (2) Déterminé, il a su donner un sens à son existence en restant fidèle à lui-même et il a découvert son don : celui d’aider les gens à « combattre » par le biais de l’écriture.

Écrit par Martin Gray et publié en 1973 chez les éditions Robert Laffont, Le livre de la vie a marqué de nombreux lecteurs dans le monde entier. L’ouvrage de 338 pages, rédigé par l’auteur né à Varsovie (en Pologne), est la suite de son tout premier livre Au nom de tous les miens (1971).

Ce livre autobiographique réalise une synthèse des moments de bonheur et des instants d’extrême désespoir de la vie Martin Gray. Mais cette œuvre littéraire n’est pas un ouvrage banal… À l’instar d’un reporter, Martin Gray témoigne de son vécu lors de la Seconde Guerre mondiale et de son « combat » pour son peuple. Il partage avec beaucoup d’émotion sa réflexion personnelle et les leçons qu’il a tirées de cette expérience à la fois douloureuse et enrichissante.

Mon avis :

Je n'ai absôlument pas aimé ce livre. L'auteur, oui est un rescapé des camps de la mort, il incarne absolument la douleur de perdre les siens. Oui je comprends son malheur. Mais non je n'approuve pas cet ouvrage qui se veut dictat'. Untel m'a dit que ci : donc j'en conclus une regle générale. Untel me dit ça, je décrète une autre règle qui dit ca.

Au final si on extrait toutes ces règles, on obtiendrait certainement des contradiction.

Je respecte l'auteur, sa vie, son chagrin, son deuil. Mais je ne veux pas sous ce prétexte dire que j'aime un de ses ouvrages alors que ce n'est pas le cas.

Note : 2/5

Voir les commentaires

2015-11-20T13:00:33+01:00

Tromper la mort - Maryse RIVIERE

Publié par McChipie
Tromper la mort - Maryse RIVIERE

PRIX DU QUAI DES ORFEVRES 2015

Résumé :

Pas assez d'eau pour noyer un homme, pas assez de bois pour le pendre, pas assez de terre pour l'enterrer... Rattrapé par l'âpreté de l'Irlande, le libraire de Montmartre pourra-t-il échapper à son destin ?

Traqué par les polices française et irlandaise, son spectre se fond dans les tourbières, se confond aux brumes, se morfond dans les pubs... Ombres et lumières des légendes celtiques, mystères de l'âme irlandaise, au coeur de l'action policière...

Mon avis :

Autant j'ai été embarquée par la première partie, autant j'ai abbhoré la fin. La fin est trop rapide, on ne comprend pas grand chose. Pourquoi ne pas avoir continué à faire de petits chapitre ou Morlaix est le narrateur. Non.... Vraiment déçue....

Note : 3/5
Tromper la mort - Maryse RIVIERE

Voir les commentaires

2015-11-15T20:01:03+01:00

L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes - Karine LAMBERT

Publié par McChipie
L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes - Karine LAMBERT
Présentation de l'éditeur

Cinq femmes d’âges et d’univers différents cohabitent dans un immeuble parisien. Elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manière de vivre. L’arrivée d’une nouvelle locataire va bousculer leur équilibre. Juliette est séduite par l’atmosphère chaleureuse de cette ruche, à un détail près : l’entrée est interdite aux hommes. Va-t-elle faire vaciller les certitudes de ses voisines ou renoncer, elle aussi ? Ce roman vif et tendre oscille entre humour et gravité pour nous parler de la difficulté d’aimer, des choix existentiels, des fêlures des êtres humains et de leur soif de bonheur. On s’y sent bien.

Mon avis

Drôle de scénario. Cet immeuble, la Casa Celestina, est exempte de présence masculine, mais jamais les hommes n'auront été aussi présents. Entre Juliette qui se cherche un amoureux, Rosalie qui vit dans le souvenir de l'amour de sa vie, La reine qui se remémorre les regards pleins de désirs ardents des hommes, Giuseppina et son armada de frères siciliens, et même Simone avec son fils.

Les hommes n'ont pas le droit de franchir le pas de porte, mais font partie intégrante de la vie des femmes de cette immeuble.

Bonne lecture légère, amusante.

Note : 3.5/5
L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes - Karine LAMBERT

Un roman féminin en diable et joliment désenchanté qui permet de comprendre les filles d’aujourd’hui… un peu.

Figaro Madame

Un hymne à la vie.

Femme actuelle

Voir les commentaires

2015-11-12T09:34:47+01:00

J'étais là - Gayle FORMAN

Publié par McChipie
J'étais là - Gayle FORMAN

Cody a dix-huit ans. Elle n’a pas de père, mais une mère barmaid constamment en mini-jupe, et un avenir pas très rose depuis qu’elle a été recalée de la high school de Seattle qui aurait pu lui permettre de quitter enfin son « Shitburg » natal. Mais tout empire le jour où Meg, sa meilleure amie, sa sœur de cœur, se suicide après avoir avalé une dose massive de poison dans un motel anonyme, non loin de la fameuse high school où elle, brillante boursière, avait été acceptée. Lorsque les parents de Meg demandent à Cody d’aller récupérer les affaires de leur fille, celle-ci s’embarque pour Seattle, avec la ferme intention d’en savoir plus sur le geste de son amie.

« Après Si je reste, Gayle Forman offre un roman captivant sur la frontière fragile entre la vie et la mort. » Publishers Weekly

« Irrésistible. » New York Times

Mon avis :

Une histoire intéressante. Comment peut on survivre au suicide de sa meilleure amie, jeune femme que l'on idéalisait, que l'on aimait et qui nous exaspérait malgré tout. Comment survivre sans avoir rien vu venir, rien deviner.

C'est la grande question de ce roman, comment continuer, a t on le droit de se pardonner.

Cody se lance dans une enquête qui la vampirise complètement. Elle trouvera des soutiens, des aides.

Cette enquête va lui permettre de mettre des mots sur les maux, sur ses maux.

Une belle histoire.

Note : 4/5

Celle que tu appelles la meilleure moitié de toi-même n'était peut être qu'une béquille. Il est parfois terrifiant de devoir marcher sans quand on en a longtemps eu une. Si ça se trouve, ce que tu vis en ce moment n'est qu'une période d'adaptation.

En théorie, mes cours de physique m'ont appris que l'univers s'aggrandit à une vitesse de soixante-douze kilomètres par seconde environ. En pratique, on n'a pas du tout cette impression quand on reste immobile.

- Ce que je veux dire, c’est que tu ne renonces jamais. Ni à la danse ni aux maths ni à rien. Alors que tu aurais toutes les raisons du monde de le faire. Tes marraines-fées t’ont refilé un tas de cailloux, tu les as lavés et tu t’es fabriqué un collier. Meg, elle, a reçu des bijoux et elle s’est pendue avec.

Parce que c’est tuer l’espoir. C’est ça, le péché. Tout ce qui tue l’espoir en est un.

Voir les commentaires

2015-11-04T12:09:52+01:00

Dieu me déteste - Hollis SEAMON

Publié par McChipie
Dieu me déteste - Hollis SEAMON
Résumé :

New York, hôpital Hilltop. Richard Casey aura bientôt 18 ans. Comme tous les adolescents, il voudrait faire la fête, draguer, s’envoyer en l’air, tomber amoureux, danser, fumer, boire, et tout recommencer. La différence, c’est que Richard sait qu’il ne fêtera jamais ses 19 ans. Il est un peu plus pressé que les autres et, pour vivre fort, il lui faut déjouer les pièges de tous ceux qui préféreraient le voir vivre un peu plus longtemps. Heureusement, Richard a de la ressource, du courage et un solide sens de l’humour. Et si Dieu le déteste, il est prêt à rendre coup pour coup.

Avis de la presse :

« Tendre et inspiré, ce roman fait éclater la lumière dans une nuit trop sombre. »

Booklist

« Accrochez-vous, cela va secouer, tripes nouées entre deux fous rires. Sûr que Richie restera, avec sa copine Sylvie, l'un des personnages de roman les plus attachants. »
Christine Sallès, Psychologies

Mon avis :

Une histoire amusante, dans les circonvolutions du cerveau d'un adolescent mourrant qui s'en fait pour son entourage, mais surtout qui est amoureux de sa voisine de pallier aux soins palliatifs.

J'ai trouvé cette histoire très poignante, parfois angoissante, mais surtout très humaine.

Oui la nature humaine est faillible surtout lorsqu'elle souffre.

Note : 4/5

Voir les commentaires

2015-10-27T20:34:09+01:00

Au nom de tous les miens - Martin GRAY

Publié par McChipie
Au nom de tous les miens - Martin GRAY
Résumé :

De la guerre, le petit Martin connaîtra tout : les privations, les humiliations, la peur durant le temps passé au ghetto de Varsovie, l'horreur absolue des camps nazis à Treblinka, la fureur de vivre quand il s'en échappera caché sous un camion, l'abattement et aussi le suprême courage quand il apprendra qu'il a perdu tous les siens.
Et puisqu'il faut bien vivre, il s'engagera ensuite dans l'Armée rouge, puis partira aux Etats-Unis. Enfin la paix reviendra. Martin reconstruit alors sa vie et rencontre le grand amour en la personne de Dina. C'est dans le sud de la France, par une journée d'été éclatante, que le destin le blessera à nouveau - à mort - en décimant ceux qui lui sont le plus chers. Ce récit de vie, extraordinairement dramatique, a fait le tour du monde.
Traduit dans plus de vingt langues, adapté au cinéma par Robert Enrico (avec dans les rôles principaux Michael York et Brigitte Fossey), devenu ensuite un feuilleton, il continue à toucher des millions de lecteurs car son message de courage, mais aussi d'espérance, est universel.

Mon avis :

Une histoire éprouvante, émouvante, incroyable. On peine à croire que tout cela soit arrivé à un seul homme.

Quelle vie!

Note : 5/5

Voir les commentaires

2015-10-01T11:14:47+02:00

Une autre idée du bonheur - Marc Lévy

Publié par McChipie
Une autre idée du bonheur - Marc Lévy

Quand une vie ordinaire devient extraordinaire.

Philadelphie. Au premier jour du printemps 2010, Agatha sort de prison, mais pas par la grande porte. Après trente ans derrière les barreaux, il ne lui restait que quelques années à faire. Alors pourquoi cette évasion ?
Dans une station-service proche du campus, elle s'invite à bord de la voiture de Milly et l'entraîne dans sa cavale sans rien lui révéler de sa situation.
Dotée d'un irrésistible appétit de vivre, Agatha fait voler en éclats la routine confortable de Milly. Trente ans les séparent, mais au fil du voyage les deux femmes partagent ces rêves qu'il n'est jamais trop tard pour réaliser et évoquent ces amours qui ne s'éteignent pas.
Cinq jours en voiture à travers les États-Unis... À chaque étape, une rencontre avec un personnage surgi du passé les rapprochera du secret d'Agatha.
Jusqu'où devons-nous aller dans notre quête insatiable du bonheur ? À quoi ne faut-il jamais renoncer ?

Dans ce roman, Marc Levy réaffirme notre besoin inconditionnel de liberté et nous fait aussi découvrir un pan méconnu de l'histoire américaine.

Mon avis :

Trois personnages sont suivis à travers ce périple entre Philadelphie et Santa-Fe.

Milly : Jeune femme qui se complait dans une vie routinière. Elle arrive au boulot a la même heure, part à la même heure, boit une boisson gazeuse chaque jour, fais un complément d'essence chaque jour. Elle sort avec un homme calme. Bref elle vit une vie "chiante".

Agatha : Femme qui s'est évadée de prison et qui cherche à retrouver ses amis passés, afin de retrouver un carnet. Elle passe quelques jours en compagnie de Milly, qu'elle a un peu "kidnappé".

Tom : Marshall à la retraite, ayant été contacté par un juge afin de retrouver Agatha. Il les poursuit dans leur périple.

Je ne veux rien raconter de l'histoire, de peur de trop en raconter.

L'histoire est bien menée, passionnante. Les personnages secondaires parsèment l'histoire de petites notes touchantes et sucrées.

Si on devine les liens entre les personnages, on ne devine pas la fin.

Une belle histoire, pleine de réflexions sur notre époque.

Une époque, ou tous connectés, nous n'avons malgré tout, jamais été aussi seuls, aussi éloignés des notres.

Note : 4.5/5

Drôle de chose que les souvenirs, se dit-il en se passant le visage à l'eau glacée. Certaines personnes s'en nourrissent comme si leur existence était retenue par un fil qui les tient éloignées de la mort ; d'autres les effacent pour éclaircir le temps qu'il leur reste.

Lutte pour un idéal, et quand bien même tu mènerais des combats de Don Quichotte, cela en vaudrait toujours la peine. Si tu croises la route de quelqu'un qui souffre, ne passe pas ton chemin, si tu rencontres quelqu'un qui a faim dans la rue, c'est à toi qu'il incombe de mettre un terme à cette abomination, si tu vois un homme se faire malmener parce que sa peau est d'une autre couleur que la tienne, deviens caméléon, quant à ceux qui te diront qu'il n'existe de Dieu que le leur, rappelle-leur que c'est Lui qui a créé le monde en couleurs et l'a paré de tant de diversité. Sois gardienne de ta dignité autant que de celle des autres. L'injustice et le mal se propagent dès que les gens de bien renoncent. La vraie laideur consiste à faire semblant, et à tolérer l'ignoble.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog