Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #2014 lectures catégorie

2014-12-31T10:41:00+01:00

Si tu me voyais maintenant - Cecelia AHERN

Publié par McChipie

Si tu me voyais maintenant - Cecelia AHERN

 

 

 

si tu me voyais maintenant

 

 

 

 

Résumé :

Une existence réglée comme du papier à musique : de son emploi du temps à ses émotions, Elizabeth a tout planifié pour ne plus souffrir. Mais lorsqu'un inconnu fait irruption dans sa vie cette mécanique si bien huilée se dérègle. Insouciant, spontané, en quête perpétuelle d'aventures, le mystérieux Ivan semble touché par la grâce. Peu à peu, la jeune femme baisse le bouclier qui protégeait son coeur et sort de sa carapace. Mais que sait-elle d'Ivan ? D'où vient-il ? Est-il vraiment celui qu'il prétend être ou n'est-il qu'une illusion ? pissenlit.png

 

 

Mon avis :

Une histoire légère, agréable comme un jus de fruits frais en pleine canicule. Un roman qui laisse place à la douceur, aux rêves. Au coeur d'une petite bourgade irlandaise,  où tout le monde se connaît, où il n'y a aucun secret, où tout se sait. Les personnages sont attachants. Le personnage principal Elisabeth est bien décrit. On y suit tous les tourments qui hantent son esprit, son âme. On voit les félures qui la parcourt. Un roman qu

e j'ai beaucoup aimé. La part de magie est reposante. La part du vrai, la part de l'imaginaire, la part de l'invisible. Tout est à sa place. Un cadre idyllique pour cette histoire : l'Irlande et ses légendes de lutins, d'elfes etc... Cette histoire n'aurait pas pû trouver meilleur cadre pour être contée.

Un vrai conte fantastique!

 

Note : 3.5/5

Voir les commentaires

2014-12-21T20:30:00+01:00

L'élégance du hérisson - Muriel Barbery

Publié par McChipie

L'élégance du hérisson - Muriel Barbery

L'élégance du hérisson - Muriel BARBERYRésumé éditeur :

Voir les commentaires

2014-11-24T12:06:00+01:00

La cabane - William P. Young

Publié par McChipie

La cabane - William P. Young

 

 

cabaqdc.gif

 

"Là où la tragédie se confronte à l'éternité"

L'histoire...

Missy, la cadette des filles de Mackenzie Allen Phillips, a été enlevée lors de vacances en famille. Certains éléments pouvant démontrer qu'elle a sans doute été victime d'un meurtre abject ont été trouvés dans une
cabane abandonnée au fin fond d'une région sauvage de l'Oregon.


Quatre ans plus tard, toujours en proie à son "grand chagrin" Mackenzie trouve glissé sous sa porte un message énigmatique l'invitant à retourner à la Cabane, celle-là même où l'on avait retrouvé la veste pleine de sang de Missy. Au mépris du bon sens, Mackenzie s'y rend. Ce qu'il va y trouver changera sa vie à jamais.

 

Dans ce monde où règnent d'indicibles souffrances, où donc est Dieu? Les réponses qui seront données à Mackenzie vous ébahiront et...de la douleur, vous passerez à un fantastique message d'espoir. Ce roman connaît un succès exceptionnel grâce au bouche à oreille.La cabane - William Paul YOUNG

 

 

Mon avis:

Je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture. Se lit facilement, donne parfois de bons maux de tête, à cause des noeuds faits avec les neurones. Mais je n'ai pas accroché. Cette lecture qui se veut être le témoignage d'un homme blessé par l'assassinat non résolu de sa petite fille qui a rencontré Dieu et a appris à se délester de son chagrin. La fin est pas mal.

 

Cela dit, ce n'est pas ma tasse de thé!

 

Note : 2/5

Voir les commentaires

2014-11-24T12:00:00+01:00

La voleuse de livres - Markus Zusak

Publié par McChipie

La voleuse de livres - Markus Zusak

 

 

La voleuse de livres - Markus ZUSAK

 

 

Résumé :

1939. En Allemagne nazie.
Le pays retient son souffle.
La mort n'a jamais été aussi occupée et jamais elle ne le sera autant.

Un roman où il est question :
d'une fillette
de mots
d'un accordéoniste
de fanatiques
d'un boxeur juif
d'un certain nombre de vols...

C'est la mort elle-même qui raconte cette histoire. Dotée d'un humour noir, sarcastique, mais compatissant, elle est témoin de la folie des hommes. Tout semble perdu d'avance, sauf quand se distinguent des enfants rebelles et des Allemands qui n'obéissent pas aux règles...

Quand la mort vous raconte une histoire, vous avez tout intérêt à l'écouter !

 

 

Mon avis :

Souffle coupé! Le contexte est originale. Pour une fois, cela se passe dans une rue allemande, au coeur même de l'allemagne nazie, pendant la seconde guerre mondiale. Pour une fois, les allemands ne sont pas diabolisés! Cependant leur image prend un bon coup! Dans cette Allemagne égratignée par le règne du Fuhrer, vit Liesel, fille confiée par sa mère à une famille quelconque. Rosa lave et repasse du linge pour les riches du coin, lui, Hans, est artisan peintre et accordéoniste le soir venu.

Liesel va devoir combattre ses démons, apprendre à lire, apprendre à aimer la lecture, voler des livres, jouer au foot et donner des raclées quand ce sera le moment.

 

Tous ces moments du roman sont "beaux", sont "parfois tristes", mais surtout nous oppressent. Car la mort, narratrice du roman, fait monter le suspense comme dans un de ces films au cinéma. On imagine aisément un fond sonore nous happer avec passion dans l'histoire, nous angoisser.

 

La fin du livre m'a mis les larmes aux yeux.

 

Ce roman est un des meilleurs que j'ai jamais lu!

 

Note : 5/5

 

CITATIONS :

 

Les flammes orange saluèrent la foule tandis qu'elles dévoraient le papier et les caractères d'imprimerie. Les mots en feu étaient arrachés à leurs phrases.

 

Les humains aiment bien le spectacle d'une petite destruction, me semble-t-il. Ils commencent par les châteaux de sable et les châteaux de cartes et ils vont de plus en plus loin. Ils sont particulièrement doués pour ça.

 

Pour souffrir, tous les lieux se valent.

 

Ce jour-là, en partant, Liesel parvint, non sans mal, à dire quelque chose. Traduction : elle se débattit avec trois mots immenses, qu'elle porta sur l'épaule avant de laisser tomber ce fardeau maladroit aux pieds d'Usa Hermann. Ils glissèrent sur le côté au moment où elle ne pouvait plus supporter leur poids. Ils restèrent sur le sol, énormes, éloquents et malhabiles.

TROIS MOTS IMMENSES
JE SUIS DÉSOLÉE

 

Lorsque les prisonniers arrivèrent, le bruit de leurs pas palpita sur le revêtement de la chaussée. Dans leurs crânes affamés, leurs yeux étaient immenses. Et la crasse. Ils étaient dans une gangue de crasse. Les mains des soldats les poussaient et ils titubaient en une brève accélération forcée avant de reprendre lentement leur marche sous-alimentée.

 

"LE DERNIER HUMAIN ÉTRANGER, PAGE 38
Cette rue de la ville était noire de monde, mais l'étranger
se sentait aussi seul que si elle avait été vide."

 

J'aurais aimé parler à la voleuse de livres de la violence et de la beauté, mais qu'aurais-je pu dire qu'elle ne sût déjà à ce sujet ? J'aurais aimé lui expliquer que je ne cesse de surestimer et de sous-estimer l'espèce humaine, et qu'il est rare que je l'estime tout simplement. J'aurais voulu lui demander comment la même chose pouvait être à la fois si laide et si magnifique, et ses mots et ses histoires si accablants et si étincelants.

Voir les commentaires

2014-11-06T08:51:00+01:00

Funérailles célestes - Xinran

Publié par McChipie

Funérailles célestes - Xinran

 

Funerailles-celestes---XINRAN.jpg

Présentation de l'éditeur :

En 1956, Wen et Kejun sont de jeunes étudiants en médecine, remplis de l’espoir des premières années du communisme en Chine. Par idéal, Kejun s’enrôle dans l’armée comme médecin. Peu après, Wen apprend la mort de son mari au combat sur les plateaux tibétains. Refusant de croire à cette nouvelle, elle part à sa recherche et découvre un paysage auquel rien ne l’a préparée – le silence, l’altitude, le vide sont terrifiants.
Perdue dans les montagnes du nord, recueillie par une famille tibétaine, elle apprend à respecter leurs coutumes et leur culture. Après trente années d’errance, son opiniâtreté lui permet de découvrir ce qui est arrivé à son mari… Quand Wen retourne finalement en Chine, elle retrouve un pays profondément changé par la Révolution culturelle et Deg Xiaoping. Mais elle aussi a changé : en Chine, elle avait toujours été poussée par le matérialisme ; au Tibet, elle a découvert la spiritualité.

Une histoire hors du commun.

 

 

Mon avis :

Une histoire réellement intéressante. Tant par la description de la vie que mène Wen au Tibet au sein de la famille de Saierbo, mais également sur les coutumes religieuses, les croyances de ses hôtes. Le dénouement de l'histoire est aussi incroyable. Je ne peux dire qu'une chose : J'ai été enchantée par ce récit. Et dire que cette histoire est vraie. Incroyable, très bien écrit, une pure merveille!

 

 

CITATION :

Wen a tendu à sa mère son certificat de mariage. Seule une mère pouvait garder  quelque chose d'aussi important. Elle a donné à son père la tasse à thé et la serviette de toilette de Kejun, sachant à quel point il aimait son gendre. Puis elle a remis à sa soeur, qui était au courant de tous ses secrets, un paquet contenant la correspondance, les papiers d'identité de Kejun et leurs lettres d'amour.

 

 

CITATION :

La tête de Wen lui tournait. Jamais auparavant elle n'avait entendu de conversation politique comme celle-là. Quand elle était jeune, elle avait été inspirée par des idéaux politiques, mais ses amis et elle avaient tous les mêmes croyances. Elle doutait de pouvoir jamais démêler toutes ces informations confuses qu'on venait de lui donner. La vérité, a-t-elle pensé, sera toujours fuyante parce que les hommes ne pourront jamais retrouver le passé tel qu'il s'est véritablement déroulé.

 

 

CITATION :

Ne soyez pas triste. Prenez un jour après l'autre, et les jours passeront vite.

 

 

CITATION :

Il était toujours utile de se voir dans le miroir que nous tend l'autre, surtout quand la confrontation séculaire entre deux peuples voisins comporte de tels enjeux.

 

 

CITATION :

Peut-être est-il essentiel d'avoir un idéal vers lequel tendre, car - dit le dalaï-lama - "sans idéal, on n'avance pas. Qu'on l'atteigne ou non n'a guère d'importance ".

 

  Ma note : 5/5

Voir les commentaires

2014-10-31T19:23:00+01:00

La mer Noire - Kéthévane DAVRICHEWY

Publié par McChipie

La mer Noire - Kéthévane DAVRICHEWY

 

La mer Noire - Kéthévane DAVRICHEWY

 

Résumé :

En ce jour anniversaire de ses quatre-vingt-dix ans, la première pensée de Tamouna est pour Tamaz, son amour de jeunesse. Cet homme, qu'elle a rencontré l'été de ses quinze ans à Batoumi, et qu'elle n'a cessé d'attendre, devrait être le quarante et unième convive de la fête familiale qui se prépare. La longue journée anniversaire est comme la métaphore de la vie de Tamouna. Entourée des siens, elle a laissé ouverte la vanne des souvenirs, et peu à peu, l'image de la doyenne qu'elle est devenue se superpose à celle de la jeune fille exilée. L'arrivée tardive de Tamaz en éternel amoureux achève de créer le trouble.

 

Mon avis :

Au crépuscule de sa vie, Tamouna se remémorre des pans de sa vie. Une vie qui a débuté bancalement avec son exil de sa Géorgie natale vers la France. Elle a eu des enfants, a des petits enfants, sa vie aurait pu être comblée. Mais sa vie est incomplète, sa vie nous semble vécue de façon épisodique. Au gré de ses rencontres avec Tamaz.

 

Un roman bien orchestré, qui oscille entre passé et présent, qui nous permet de rencontrer des femmes "libres" malgré leur attachement à la culture géorgienne, à leurs coutumes. Un roman court mais intense. Une très belle découverte.

 

Note : 5/5

Voir les commentaires

2014-10-16T11:03:00+02:00

Je n'étais qu'un fou - Thierry COHEN

Publié par McChipie

Je n'étais qu'un fou - Thierry COHEN

 

Je-n-etais-qu-un-fou---Thierry-COHEN.jpg

 

Mon avis :

 

Ca y est, j'ai retrouvé le Thierry COHEN que j'appréciais. Ce roman est bien fichu, quoique j'avais un doute sur la raison du drame, et que ce doute s'était avéré justifié, j'ai été bluffée. J'ai avalé ce roman.
L'intrigue : Un romancier à succès est en proie au doute. Un homme, qui dit être lui, le menace. Du moins, le croit-il? Puisque lui même n'est même pas sûr de ce fait. Est il aussi schizophrène que sa mère?Verso.jpg

Le personnage principal bien que nous apparaissant touchant, presque sympathique a bien des défauts, plus qu'il n'en faut. Coureur, alcoolo, sous dope, écrivain de romans sans grande envergure, mauvais père, mauvais ami, mauvais en tout.
Malgré tout, on s'y attache et on tremble avec lui.

Ce roman m'a accaparé, tout simplement.

Une très bonne lecture

 

 

Note : 4.5/5

Voir les commentaires

2014-10-14T12:50:00+02:00

Manoir des mélancolies - Jean-Paul Klée

Publié par McChipie

Manoir des mélancolies - Jean-Paul Klée


Résumé :

Pour Jean-Paul Klée, la vie est un grand cahier bleu ciel qu’il garnit des ravissements de chaque jour. Manoir des mélancolies - Jean-Paul KléeRencontres et conversations égayent son existence de poète replié. On croise ici une ancienne clerc de notaire ayant le cœur sur la main, le copain forestier amateur de femmes et de chevaux, deux vétérans de la guerre d’Algérie, une pâtissière qui roucoule à ses jeux de mots, le spectre de Pasolini ou celui de cet oncle qui – à l’inverse du père – réchappa aux nazis en vivant caché au fond d’un poulailler parcouru de passages secrets...

Dans ces proses stylisées, où l’émotion affleure, où la bienveillance luit, l’auteur promène son œil pointu sur notre réalité. Il ne s’agit pas seulement de dire le monde, mais de le réinventer.

Mon avis :

Je tiens à remercier Babelio via l'opération Masse Critique, et les éditions Andersen de m'avoir fait découvrir cette œuvre. Cependant, je referme le livre, déçue. Entre le manque de ponctuation, les & en place des "et", le verbe faire relégué par les fée, je n'ai pas su apprécier les feuillets. De bizarres façon de tourner les phrases m'ont agacée. Par exemple "au fond du cœur de moi", donnant l'impression d'une langue petit français.

On se laisse cependant prendre par la musicalité de l'écrit, mais c'est hélas tout ce qu'il y a de positif!

Note : 2/5

 

tous les livres sur Babelio.com

Voir les commentaires

2014-10-14T12:48:00+02:00

Requiem à Saint-Malo (Rue de la soif) - R. G. Ulrich

Publié par McChipie

Requiem à Saint-Malo (Rue de la soif) - R. G. Ulrich

Résumé :

Le « Borgnefesse » : un bar louche de la rue de la Soif, une tenancière maquerelle, un vicomte écrivain, une jeune fille pas si nunuche, un journaliste en mal de sensationnel, et bien sûr des cadavres ! Requiem à Saint-Malo (Rue de la soif) - R. G. Ulrich
Plus qu’il n’en faut pour exciter la curiosité du commissaire Erwan Le Morvan qui mènera l’enquête.

 

Mon avis :

Avis mitigé. Une atmosphère relativement glauque. Entre les alcoolo, le lupanars, les cadavres, et tout ça, à Saint-Malo. Je n'ai pas accroché plus que ça à l'histoire. Premièrement, parce qu'on sait qui a fait quoi rapidement, ensuite parce que les personnages bien que voulus couleur locale ne m'ont pas émue. Le seul intérêt est de savoir ce qu'ils deviennent avec le temps, mais c'est tout!

 

Note : 2/5

Voir les commentaires

2014-10-14T12:47:00+02:00

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire - Jonas JONASSON

Publié par McChipie

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire - Jonas JONASSON

Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire - Jonas JONASSON

 

Résumé :

Le jour de ses cent ans, alors que tous les notables de la ville l'attendent pour célébrer l'événement, Allan Karlsson s'échappe par la fenêtre de sa maison de retraite quelques minutes avant le début de la fête organisée en son honneur. Ses plus belles charentaises aux pieds, le vieillard se rend à la gare routière, où il dérobe une valise dans l'espoir qu'elle contienne une paire de chaussures. Mais le bagage recèle un bien plus précieux chargement, et voilà comment Allan se retrouve poursuivi par la police et par Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire - Jonas JONASSONune bande de malfrats... Commence alors son incroyable cavale à travers la Suède, mais aussi, pour le lecteur, un étonnant voyage au cœur du XXesiècle, au fil des événements majeurs auxquels le centenaire Allan Karlsson, génie des explosifs, a été mêlé par une succession de hasards souvent indépendants de sa volonté.

 

Mon avis :

Une lecture foldingue! On a vraiment la sensation de lire de nouvelles aventures de Forest Gump. Allan Karlsson a vécu une vie incroyable, spécialiste des explosifs, il suivra une route qui le mènera sur un chemin ou il croisera Harry Truman, Staline, Franco, Mao Tsé-toung, Kim Jung Li, De Gaulles, Johnson, Churchill. Cette route souvent périlleuse le mènera malgré tout à avoir 100 ans. Pour cet anniversaire, il s'enfuira de la maison de retraite et vivera une aventure toute aussi folle que le restant de sa vie. Très drôle, pas du tout plausible, mais agréable à lire.

Note : 5/5

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog