Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-09-13T13:44:00+02:00

Sous un ciel de marbre - John Shors

Publié par McChipie

Sous un ciel de marbre - John Shors

 

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51io1pOR5NL._SL500_AA300_.jpg

 

Quatrième de couverture :

En 1632, Shah Jahan, empereur des Indes, rendu fou de chagrin par la mort en couches de son épouse adorée, Mumtaz Mahal, ordonne la construction d'un gigantesque mausolée en témoignage de son amour : le Taj Mahal. La fille du couple impérial, la princesse Jahanara, est chargée d'assister l'architecte Ustad Isa dans sa tâche. Commencent alors pour la jeune femme des années exaltantes, tandis que sous ses yeux s'élève un monument en marbre ciselé, éblouissant, incrusté de pierres précieuses ; des années dangereuses dans un empire ensanglanté par les luttes fratricides entre héritiers du trône ; des années de passion secrète, aussi. À travers son destin extraordinaire à l'ombre du Taj Mahal, la princesse Jahanara nous entraîne dans une envoûtante fresque orientale peuplée de palais opulents, de harems décadents, où s'épanouissent intrigues de cour et liaisonhttp://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c8/Taj_Mahal_in_March_2004.jpg/728px-Taj_Mahal_in_March_2004.jpg interdites.

 

 

 

Mon avis :

Un roman envoûtant. La magie orientale de la vie à la cour impériale de l'Hindouistan, racontée par la princesse Jahanara, fille de l'empereur, mais surtout fruit de l'amour qui liait ses parents opère dès la première page. Les joirs, les douleurs, les trahisons, les deuils sont omniprésents dans ce roman, qui raconte le Taj Mahal, et la conquête du pouvoir. Quelle est la part de vérité dans ce roman, je ne sais pas. Mais une chose est sûre et certaine, on referme cet ouvrage avec l'envie d'aller voir le Taj Mahal.  Ce roman a quelque chose de majestueux, malgré toutes les histoires terribles qu'il conte! Sublime moment de lecture!

 

Note : 5/5

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog