Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

les-ecureuils-de-central-park-sont-tristes-le-lundi.jpg  Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi - Katherine PANCOL 

 Edition Albin Michel - 848 pages

 Quatrième de couverture :

Souvent la vie s’amuse.
Elle nous offre un diamant, caché sous un ticket de métro ou le tombé d’un rideau. Embusqué dans un mot, un regard, un sourire un peu nigaud.
Il faut faire attention aux détails. Ils sèment notre vie de petits cailloux et nous guident. Les gens brutaux, les gens pressés, ceux qui portent des gants de boxe ou font gicler le gravier, ignorent les détails. Ils veulent du lourd, de l’imposant, du clinquant, ils ne veulent pas perdre une minute à se baisser pour un sou, une paille, la main d’un homme tremblant.
Mais si on se penche, si on arrête le temps, on découvre des diamants dans une main tendue… Et la vie n’est plus jamais triste. Ni le samedi, ni le dimanche, ni le lundi…

 

Mon avis :  Un roman qu'on lit avec avidité! Avoir envie d'ouvrir le livre pour connaître la suite est une réussite en soi. L'ambiance y est passionnante, les personnages attachants même si complètement loufoques comme Junior, ou parfaitement perfides comme Henriette. Mais au final, ces personnages ne sont que les satellites de l'histoire principale, à savoir Joséphine et compagnie. Le reste est la pour divertir, détendre l'atmosphère.
Très bon moment de lecture
Note : 4,5/5
Tag(s) : #2010 Lectures

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :