Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Roman
Editeur : Terre de borée
281 pages

Quatième de couverture

Marie-Laure, fillette maltraitée par sa marâtre, ne trouve de réconfort qu’auprès de son chat, Bunit. Enfin retirée à sa famille pour être accueillie dans un foyer aimant, la petite fille dépérit, elle ne vit que dans l’espoir de retrouver son chat. Chaque soir, à travers le soupirail, Bunit scrute de ses yeux jaunes l’obscurité de la chambre abandonnée par Marie-Laure. Jusqu’à cette nuit où une silhouette paraît… Gilbert Bordes s’empare tour à tour du regard de l’homme et de celui de l’animal, des sentiments de l’un et de l’instinct de l’autre, du point de vue du chasseur et de celui de la victime, dans ces nouvelles où planent les ombres de Colette et de Maurice Genevoix…

Instituteur, puis journaliste, Gilbert Bordes a reçu le prix RTL/Grand Public en 1992 pour La Nuit des hulottes. Il nous livre ici douze nouvelles sur lesquelles planent les ombres de Colette et de Maurice Genevois, mêlant adroitement les destins d'animaux et d'humains. Gilbert Bordes est membre de l’école de Brive depuis 1989.
Mon avis

D'après la célébre phrase de Pascal : l'homme pense donc il est. Il est donc le seul être sur Terre à avaoir une conscience.
Oui mais, avec ce livre, nous impactons la vie des animaux tout comme les animaux influent dans notre vie. J'aime les animaux donc j'ai apprécié de lire ce livre. Même si la cruauté humaine envers les animaux est totalement insupportable.

Tag(s) : #2010 Lectures

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :