Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-03-28T17:34:00+01:00

Dis lui que je l'attends - Takuji Ichikawa

Publié par McChipie

Dis lui que je l'attends - Takuji Ichikawa

 

CVT Dis-lui-que-je-lattends 6016

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

 

Satoshi, bientôt trentenaire, est propriétaire d'une boutique de plantes aquatiques. Il peine à trouver le grand amour et reste hanté par le souvenir de ses deux amis d'enfance qu'il n'a pas revus depuis quinze ans.
Un jour, une actrice et mannequin reconnue sonne à la porte : elle cherche un petit boulot et un toit pour la nuit. Satoshi est troublé : pourquoi cette jeune femme s'intéresse-t-elle à lui ? Et pourquoi ne la voit-il jamais dormir ? Quels secrets la belle peut-elle bien cacher ?

 

Mon avis :

 


Une trame autour de 3 amis. Quelques personnages satellites autour qui gravitent, et qui influent.

Satoshi, Karin et Yugi ont grandit ensemble. Pour les raisons professionnelles de son père, Satoshi a déménagé. Au gré des fluctuations de la vie, les 3 amis se sont perdus de vue, mais leur amitié est "on-ne-peut-plus-" intact.

Alors certes c'est une histoire avec une trame pleine de romance.
Certes l'histoire pourrait paraitre gnan gnan pour certains.

Mais moi j'ai adoré. Avec la vie qu'on mène, la brutalité et la bestialité des faits divers, etc, un peu de tendresse, de fantaisie, d'amour et d'amitié fait beaucoup de bien.

Je n'avais qu'une seule envie, tourner les pages. Et la dernière, je l'avoue, je l'ai tourné avec regrets.

J'aimerais avoir des amis comme ces 3 là!

 

Note : 5/5

 

Citations :

 

  • "J’avais toujours confiance dans la parole de Natsumé. Je ne sais pas trop si c’est parce qu’il ne disait que des choses vraies, ou parce que je n’entendais que la vérité dans ses propos.Mais s’il m’avait dit : « Cet univers repose sur le dos d’un éléphant », je l’aurais sans doute cru aussi."
  • "Désolée, je parle à tort et à travers, déclara-t-elle d’un ton qui affirmait le contraire.
    — Ce n’est rien, répondis-je. La liberté d’expression est garantie dans ce pays.
    — Tant mieux, dit-elle. Je détesterais être fusillée."
  • "Ce baiser maladroit… parce que c’était le premier. C’est ce qui le rendait indélébile. Qui se souvient de son trente-troisième baiser ? Alors que le premier, on ne l’oublie jamais. On arrive tous aux portes du paradis avec le souvenir de ce premier baiser. J’en suis persuadé."
  • "Sa voix tremblante tombait en lambeaux, ébranlant mon cœur."
  • "Son corps autrefois dégingandé comme un fil de fer se déployait à présent telle Vénus émergeant de l’écume."
  • "— Aimer un homme, c’est plutôt primitif comme sensation. Ta poitrine s’embrase, tu as des substances étranges et inconnues qui te sortent par tous les pores…
    — Qu’est-ce que tu racontes ?
    — Ce sont les molécules de l’amour. Des nano-lettres d’amour… "

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog