Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-01-10T17:57:00+01:00

Décembres fous - Edna O'Brien

Publié par McChipie

Décembres fous - Edna O'Brien

 

 

Décembres fous - Edna O'BRIEN

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

À Cloontha, au cœur de la campagne irlandaise, pour quelques bêtes, un coin de champ, la rancœur et la haine se sont installées au fil des générations entre les Bugler et les Brennan. Dans cet univers archaïque, on se souvient de tout, comme ces tourbières qui gardent en elles les marques du passé. Le retour au pays du beau Mick Bugler va ranimer le conflit ancestral et susciter haines et passions, bouleversant à jamais les vies de Joseph Brennan et de Breege, la soeur de celui-ci. Dans un " paysage profondément pensif ", qui modèle les âmes, Edna O'Brien compose une histoire universelle, celle de " l'insatiable combat au nom de l'honneur, de la terre, de la famille et du sang ".

 

Mon avis :

Une histoire sombre, aussi sombre que la nuit, que la haine. Cette histoire de haine ancestrale, transmise de génération en génération, qui se fourvoye peu à peu en folie. La folie d'un homme qui ne vit que pour la haine, pour un combat familial, et qui ne saurait vivre autrement. Une prison mental qui dégénère. Tout cela dans une ambiance sombre, mais décrivant des instants, des paysages, des moments de façon magique et magistrale.

 

Note : 3/5

 

  • A la tombée du jour, il s'assit pour fumer une cigarette et écouta la vie se rassembler, les créatures sortir, grandes et petites, oiseaux, animaux, et s'avancer à travers l'eau et les fougères, l'air plus doux à présent, moins brûlant, un courlis lançant son cri solitaire.
  • Un point de vue sur les quatre comtés alentour ; des collines arrondies, ondulantes, embrumées sur les bords, le ciel avec des cavités turquoise entre les nuages bouillonnants.
  • Le bruit se poursuivit au cours des nuits, nuits peuplées de timides étoiles, nuits noires et nuits brillamment éclairées, le ciel un bombement musclé et palpitant d'éclatantes nébuleuses.
  • C'est par un beau jour d'hiver que j'ai quitté la maison, les arbres nus, les troncs lisses et luisants, le ciel en fête, des nuages brodés de rose se chevauchant comme les vagues de la mer. Un soleil couchant comme un instentatoir, envoyant des flêches de lumière blanches et or. J'ai pensé à la façon dont l'été, le feuillage fait s'entremêler les arbres, alors que l'hiver ils sont seuls, raides sans vie. C'est pareil pour les gens. Dans le bonheur, ils ne semblent faire qu'un, et dans le malheur ils sont séparés.

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog