Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Complètement cramé ! - Gilles LEGARDINIER

 

Complètement Cramé !

 

 

 

 

Résumé :


Sur un coup de tête, Andrew Blake, une soixantaine d'années, décide de quitter la direction de son entreprise anglaise et accepte un poste de majordome au domaine de Beauvillier situé en France.
Il va y rencontrer des personnes très différentes mais aux histoires pas si simples.
La propriétaire: madame de Beauvillier , veuve très distante qui vit recluse dans ses appartements.
La cuisinière Odile très revêche hormis vis à vis de son chat Méphisto.
La jeune femme de ménage Manon à la vie sentimentale compliquée.
Le régisseur Phillippe: homme bourru vivant seul au fond du parc.
Toutes ces personnes semblent vivre les unes à côté des autres sans réelle communication, voire même avec une certaine méfiance jusqu'à l'arrivée de Andrew qui va bousculer le quotidien de tout ce petit monde.

 

 

Mon avis :

 

Comment ne pas aimer une telle lecture.
Lecture fraîche, amusante, pétillante, pleine d'humanité! On ferme ce roman en aimant l'Être Humain! On en ressort fière de faire partie de cette race!
Tant de choses dans le monde sont déprimantes, me font désespérer d'être une personne humaine, ce roman m'a réconcilié avec la vie.

Si vous avez envie d'être distraits, de vous amuser, de rêver de connaître Blake, Odile, Manier, ou Manon, lisez le!

Ce genre de roman fait du bien à la tête et au coeur! Ca devrait être remboursé par l'assurance maladie.

Note : 5/5

 

Citations :

— Vous ne pouvez pas partir comme ça ! C’est trop bête. Entrez, je vous paye le coup.

— Le coup de fusil ? Le coup de couteau ?

 

L’homme lui tendit une main franche.

— Philippe Magnier. Je suis le régisseur du domaine.

Andrew hésita et finit par la saisir.

— Andrew Blake. Désolé pour votre cigouillette.

— Ciboulette.

 

— Madame déteste qu’on lise son journal avant elle.

— Vous croyez que le regard des Anglais use les pages qu’ils lisent ? Et comment le saurait-elle, d’abord ? Elle a un détecteur de mensonges dans son panier à tricot ?

 

L’épaisse fumée qui monta soudain du journal les interrompit.

— Malédiction ! s’écria Odile en retirant le fer. Les cours de la Bourse sont en feu !

— On appelle ça la flambée monétaire.

— Rigolez. Elle va nous virer tous les deux.

— Aucun problème : regardez, les offres d’emploi sont intactes…

 

— Méphisto est un gros patapouf, c’est tout. Hier, je l’ai aperçu dans le potager. Tapi derrière une brindille, il regardait les oiseaux avec convoitise. Il faisait celui qui était prêt à bondir pour les attraper en vol. Mais je ne sais pas ce qu’il s’imagine. Avec son poil angora, il avait l’air d’un coussin. S’il continue, il aura l’air d’un canapé…

 

— En France, vous faites moins cuire la viande qu’en Angleterre. Chez vous, tout est servi rouge, saignant à l’intérieur.

— Et chez vous, c’est de la semelle. C’est vous qui avez un problème avec la viande. Vous la faites toujours trop cuire. C’est un défaut historique. Regardez ce que vous avez fait à notre Jeanne d’Arc. Vous l’avez tellement cuite que vous l’avez brûlée !

 

En général, la lâcheté est livrée avec la bêtise.

 

Tag(s) : #2015 Lectures

Partager cet article

Repost 0