Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Longtemps éditrice, Dorothy Hearst a pris la plume pour écrire La Promesse des loups, premier tome de la trilogie Les chroniques du loup. Le roman explore les liens anciens entre les humains et les loups à travers l’histoire d’une louve appelée Kaala, 14 000 ans avant notre ère. Dorothy a vécu à New York et à San Francisco, puis à Berkeley, où elle écrit actuellement le deuxième tome.

En 2001, clouée par un mal de dos dans son fauteuil, elle se met à méditer sur son sujet favori. Pourquoi sommes-nous si viscéralement attirés par les chiens ? Cela doit sûrement remonter loin dans notre histoire commune. Comment le loup, créature sauvage, a-t-il été domestiqué ? Elle imagine alors l’histoire de Kaala.

« Adopter la voix d’un animal, et pas celle d’un humain pour écrire, a été étonnament facile. La voix de Kaala était très forte en moi, dès le début, et grâce à mes recherches sur la perception des loups, penser comme un loup est vite devenu un jeu d’enfant. Quand j’écris, je suis un loup, j’ai une fourrure et des crocs... J’abandonne mes réactions humaines pour faire l’expérience de chaque événement du récit comme un loup. Avoir été actrice m’a beaucoup aidée. Le seul problème, c’est que j’ai du mal à quitter le personnage…Je mange beaucoup plus de viande que la normale, et j’émets des grognements aux moments les plus gênants ! »

 

La théorie… et le terrain

Lectures multiples, visionnage forcené de documentaires, recherches à l’International Wolf Center, rencontres de chercheurs, Dorothy Hearst n’a pas ménagé ses efforts pour tout apprendre sur les loups. Et obtenir des documents très utiles, comme l’étho gramme d’un loup, qui décrit minutieusement son comportement. Elle a aussi passé du temps à les observer, notamment dans le parc national du Yellowstone. Après l’écriture du premier tome, elle s’est occupée à plein temps d’un louveteau pendant trois mois. « Une expérience inoubliable. »

photo

« On ne peut pas être indifférent aux loups quand on aime les chiens. Fascination, ou répulsion et peur, c’est l’un ou l’autre. Mais, dans l’imaginaire de tous, les loups sont en quelque sorte le dernier lien avec notre passé sauvage. C’est un animal mythique. »

 

Un roman universel

« Si Kaala apprenait qu’elle ne sera pas le personnage central des deux prochains romans de la trilogie, elle me mordrait. Donc vous savez à quoi vous attendre… »

La Promesse des loups, sorti en juillet 2008 aux Etats-Unis (Simon and chuster), a déjà une carrière internationale. Il est traduit ou en traduction dans 9 pays. Dorothy n’est pas étonnée c’est un sujet universel. Il faut dire aussi qu’elle n’a pas son pareil pour camper personnages plus vrais que nature, créer des rebondissements haletants, tisser une intrigue émouvante, pleine de véracité. Elle a écrit… pour tous lecteurs, tous âges confondus. Et pour les loups eux-mêmes, qui ont bien besoin d’aide pour subsister aujourd’hui. Ils sont un peu devenus la famille de Dorothy, et Kaala la surveille ! Il est vrai que nous les humains, qui sabordons allègrement notre planète, gagnerions sans doute à écouter ce qu’ils ont à nous dire…

Tag(s) : #Biographies

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :