Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2020-11-01T22:08:00+01:00

Et que ne durent que les moments doux - Virginie Grimaldi

Publié par McChipie

 

L’une vient de donner naissance à une petite fille arrivée trop tôt. Elle est minuscule, pourtant elle prend déjà tellement de place.

L’autre vient de voir ses grands enfants quitter le nid. Son fils laisse un vide immense, mais aussi son chien farfelu.

L’une doit apprendre à être mère à temps plein, l’autre doit apprendre à être mère à la retraite.

C’est l’histoire universelle de ces moments qui font basculer la vie, de ces vagues d’émotions qui balaient tout sur leur passage, et de ces rencontres indélébiles qui changent un destin.

Mon avis :

Une histoire bouleversante, surtout sur la phase néonatalogie. Ces bébés qui viennent au monde, trop tôt, trop fragiles, qui bouleversent la vie de parents qui n'habitent pas forcément à coté, qui doivent mettre leur vie entre parenthèses, si ils le peuvent : emploi, autres enfants, etc.

Cette partie m'a pris aux trippes, et j'ai adoré ce bénévolat. Je le ferai plus tard quand mon fils n'aura plus besoin de moi constamment.

La deuxième partie était agréable. Quand on a été mère à plein temps, et que d'un coup la maison se vide, que faire de son temps, de ses mains, de la grandeur de son logement trop vide, trop silencieux.

J'ai été charmée par ce roman que j'ai lu en une journée. C'est bien simple, des romans comme ça j'en redemande encore et encore!

Note : 9.5/10

Les livres sont le meilleur moyen de s'envoler vers d'autres vies, quand la sienne est trop lourde.

La culpabilité est de la maltraitance envers soi-même. On a tous tendance à être la personne la plus sévère pour soi, alors qu'on devrait être la plus bienveillante.

Tu es ton seul frein. La seule personne qui a l'obligation de te rendre heureuse, c'est toi.

Une fois passés, les moments doux ne disparaissent pas. Quelque part, au fond de nous, ils durent pour toujours. On les appelle les souvenirs.

Un jour, tu n'attendras plus des autres qu'ils te rendent heureuse. Tu te feras ce cadeau toute seule.

On dit qu'il est impossible de prendre la douleur des autres. C'est vrai. Ce serait formidable, si on pouvait la confier momentanément à quelqu'un, le temps de reprendre son souffle, ou la partager pour en distribuer des petits bouts autour de soi.

On ne connaît pas vraiment ceux qui nous entourent. Certains font beaucoup de bruit pour camoufler leur absence. Mais d'autres, inattendus, nous envoient une bouée quand on sombre.

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog